Développez vos compétences
et celles de vos équipes!
Accueil

    Télétravail: 62% des employeurs canadiens permettent cette pratique

    Collaboration spéciale - Une récente étude d'Indeed auprès d'employés et d'employeurs de divers secteurs montre que le télétravail serait bénéfique pour les deux parties. Plusieurs aspects sont toutefois à considérer pour que la pratique soit réussie de part et d'autre.

    De nos jours, de plus en plus d’entreprises cherchent à instaurer une politique de télétravail. En effet, de nombreux domaines professionnels ne nécessitent plus une présence physique sur place. 

    Une politique de télétravail permettant des modalités de travail flexibles peut remonter le moral des employés. D’autres avantages comprennent les économies de coûts immobiliers et la possibilité d’embaucher les meilleurs talents, peu importe leur emplacement. Bien que certains pionniers du télétravail, par exemple IBM, aient contraint leurs employés à revenir au bureau en citant les avantages du contact direct, la plupart des employés et des employeurs voient l’intérêt du télétravail.

    Selon un récent sondage mené par Indeed auprès de plus de 500 employés et de 500 employeurs dans divers secteurs, les répondants considèrent que le télétravail améliore la productivité et favorise le bonheur des employés. Qui plus est, de nombreuses personnes sont à la recherche de postes à distance – plus de la moitié (60%) des employés affirment que le télétravail est un critère important lorsqu’ils doivent choisir un poste, et 36 % des employés envisageraient d’accepter un salaire inférieur contre la possibilité de travailler à distance.

    Réalités à considérer

    Les employés disent apprécier leur expérience de télétravail. Plus de trois quarts des télétravailleurs sondés (80%) citent une amélioration de l’équilibre vie-travail, et presque tous les employés (90%) croient que leur productivité à la maison est au moins équivalente à leur productivité au bureau. D’ailleurs, 55% des employés affirment gagner en productivité quand ils travaillent de chez eux. Leurs employeurs sont tout à fait d’accord. Fait surprenant: 96% des entreprises ayant une politique de télétravail sont d’avis que celui-ci ne nuit pas à la productivité, et 65% constatent une hausse de productivité chez les télétravailleurs.

    En revanche, plus d’un quart des répondants (28%) ayant des modalités de travail flexibles croient que travailler de la maison entrave la visibilité et crée une barrière entre employé et direction. D’autres études révèlent que les télétravailleurs ont davantage tendance à se sentir isolés et exclus des décisions importantes.

    Quelques secrets pour un télétravail efficace

    D’après mon expérience, plusieurs pratiques exemplaires peuvent pallier les inconvénients et accroître l’efficacité du télétravail:

    • Précisez les attentes: cela contribue à la satisfaction de vos équipes. Mettez au clair les rôles et responsabilités de chaque équipe ainsi que les échéances des projets.
    • Imposez des limites raisonnables au nombre de jours travaillés à la maison: si possible, invitez vos employés au bureau quelques jours pour favoriser l’esprit d’équipe et combattre l’isolement.
    • Maximisez le contact par téléphone ou caméra web: faites souvent le point avec vos télétravailleurs et organisez des réunions téléphoniques ou vidéoconférences. Demeurez accessible à vos employés.
    • Familiarisez-vous avec les technologies de communication: utilisez des services tels que Skype ou Samepage pour des rencontres face-à-face avec vos employés. Slack est une option populaire pour la messagerie instantanée.
    • Assurez une participation équitable: si un ou plusieurs télétravailleurs participent par vidéoconférence à une réunion tenue dans une salle comble, portez attention à ceux-ci. Demandez leurs idées et opinions pour les aider à garder le fil de la réunion.

    Une politique de télétravail bien pensée peut faire des merveilles pour la satisfaction des employés – un objectif vers lequel chaque entreprise devrait tendre.

     

    --

    Paul Wolfe est le premier vice-président mondial des ressources humaines chez Indeed.com, le plus important site de recherche d’emplois au Canada. En tant que membre de la haute direction, il veille à l’harmonisation entre les objectifs des employés et les décisions stratégiques de l’entreprise. Il supervise
    l’ensemble des décisions liées aux ressources humaines, que ce soit l’acquisition de talent, la rétention des employés, les bénéfices compensatoires et le développement des ressources.

    M. Wolfe possède plus de quinze années d’expérience en tant que haut
    gestionnaire des ressources humaines, dans des postes de vice-président et de
    premier vice-président d’entreprises renommées dont Match.com, Orbitz, Conde Nast et Ticketmaster. Il est spécialisé dans la gestion et l’acquisition de talent, la planification de relève, la gestion du rendement et le développement du leadership. M. Wolfe a supervisé des programmes mondiaux de ressources
    humaines et a travaillé avec succès dans une variété d'industries et de cultures.
    Il est titulaire d'un baccalauréat de la Nova Southeastern University en Floride (États-Unis).