IGA: textez et recevez

19 Fév 2020 IGA

IGA: textez et recevez

Le mandat 

IGA offre l’épicerie en ligne depuis près de 25 ans. Avec l’arrivée de nouveaux concurrents, l’entreprise voulait réaffirmer son leadership en encourageant de nouveaux utilisateurs à faire l’essai de sa plateforme.

«On voulait créer un lien émotif avec les gens, afin de leur faire comprendre les réels avantages de l’épicerie en ligne», indique Étienne Théberge, concepteur-rédacteur de Sid Lee.

L’insight

Les gratuités sont essentielles pour générer l’essai d’un service d’épicerie en ligne, selon lui. L’agence souhaitait toutefois que cette offensive soit plus qu’une campagne de coupons promotionnels. 

«Pour nous, la campagne devait être interactive, qu’on interagisse ou non avec le bot», poursuit Étienne Théberge. Chaque exécution fait appel à l’intelligence du public, qui doit résoudre et texter des combinaisons d’émojis, pour ensuite recevoir des recettes ou des produits gratuits avec son épicerie en ligne.

La chasse au bon vieux code promotionnel se voit donc transformer en une quête ludique. 

Cette «interactivité» passe par la technologie du «bot», d’une part, mais se traduit aussi par de l’affichage dans les lieux d’attente. Les consommateurs peuvent jouer avec la marque, en décodant des rébus composés d’émojis. «On crée ainsi un lien avec l’auditoire et on évite l’essoufflement, précise le concepteur-rédacteur. Et si on décide d’engager la conversation, le bot nous surprend avec des cadeaux et des réponses contextuelles.» 

Le «bot» a été entièrement conçu et développé par les créatifs, les développeurs et l’équipe numérique de Sid Lee. 

«Ça a été un défi à plusieurs niveaux: technique parce qu’il a fallu développer et coder les différents scénarios de conversation, rédactionnel, puisqu’il a fallu écrire les quelque 200 réponses préprogrammées du bot, puis juridique, parce que la législation qui entoure l’utilisation de numéros abrégés a été créée à l’époque où les téléphones intelligents n’existaient pas. Elle est un peu dépassée et très stricte, notamment quant au nombre de caractères que l’on peut envoyer dans un seul texto et des messages à afficher avec les liens», explique Étienne Théberge. 

Le déploiement 

La campagne se déploie en affichage et sur le web, avec plus de 400 déclinaisons de créations. On y retrouve toutes sortes d’invitations à interagir avec le «bot», soit par l’envoi de codes précis pour obtenir des produits gratuits ou des recettes, soit de n’importe quel émoji de nourriture.

Le «bot» est supporté par des exécutions en affichage, sur les réseaux sociaux, des vidéos en ligne et des afin d’inciter les gens à texter des émojis de nourriture au 606060, jusqu’au 19 février.

 

Annonceut: Sobeys – Carl Pichette, Mathieu Hébert-Thompson, Mathieu Bourque, Alexandra Monti, Maxime Chamaillard, Catherine Gadbois
Agence: Sid Lee
Direction de création exécutive: Alexandre Bernier
Direction de création: Julie Desrochers
Création: Etienne Théberge, Francis Lévesque, Maxime Jenniss, Tanya Machado, Mathieu Bouillon, Alexis Caron-Côté, Félix Drouin et Paul Martel
Direction groupe-conseil: Geneviève Boulanger
Direction conseil: Brian Feeny
Conseil: Judith Dupuis, Catherine Lussier, Juliette Fillion
Stratégie: Manuel Gobeille-Leblanc
Médias sociaux: Odile Archambault, Laurent Tremblay
Direction de production numérique: Guillaume Raymond
Gestion de produit: Caroline Royer
Coordination, service-conseil digital: Vera Barile
Développeurs: Nicolas Beaucage, Marc-Olivier Fortin, Kyle Serebour, Daniel Petitclerc
Dev-ops: Alex Pilon
Média: Carat – Maryse Archambault, Mylène Fortier, Alexandra Bouchard 

—-

Chaque mois, Infopresse, en partenariat avec CBC Radio-Canada Solutions Média, présente une sélection éditoriale de ce qu’il se fait de mieux en publicité, en numérique, en média et en design.

Envoyez-nous vos réalisations pour la sélection de projets du mois à l'adresse suivante: [email protected]