DÉVELOPPEZ VOTRE
POTENTIEL PROFESSIONNEL
Accueil

    11 erreurs courantes à éviter en stratégie numérique

    Quoi faire ou ne pas faire ? Nos formateurs du Programme de certification en stratégie numérique  nous livrent les 11 erreurs couramment commises en entreprise.

    S’il est un secteur de la communication commerciale où il est terriblement facile de faire fausse route, c’est bien celui de la stratégie numérique. Mises à jour constantes, outils plus ou moins compatibles, multiplicité de plateformes, tous autant d’éléments susceptibles d’éloigner le marketeur de son but premier : rejoindre plus efficacement — et de façon pertinente — ses cibles via l’utilisation intelligente des nouvelles technologies.

    Voici donc les 11 erreurs à éviter lors de l’élaboration d’une stratégie numérique:

    1. Faire fi du consommateur

    Comprendre comment vos clients prennent leurs décisions et interagissent avec votre marque peut sembler la base de tout effort marketing. Vous seriez pourtant surpris de connaitre le nombre d’efforts communicationnels numériques qui passent outre ce geste logique. Heureusement, la vue unifiée du client n’est plus un rêve lointain. Des technologies abordables permettent maintenant de consolider les données clients et de réellement définir où doivent aller les efforts qui généreront le meilleur impact — Jean-François Renaud, associé et co-fondateur, Adviso

    2. Enjoliver la donnée

    Acquérir de la donnée, c’est bien. La faire parler, c’est beaucoup mieux. Celle-ci est incroyablement puissante, notamment pour motiver et convaincre. Mais encore faut-il bien l’utiliser. Évitez de lui donner un simple rôle anecdotique pour enjoliver votre récit. Utilisez-la sans parti pris. Difficile pour quiconque de réfuter ce qui est écrit noir sur blanc. — Nathalie Tremblay, directrice, transformation numérique et expérience consommateur

    3. Dépenser inutilement en outils sophistiqués

    On pense à tort qu’il faille absolument dépenser une fortune en outils technologiques. Mais avant de vous procurer la bébelle à 50 000 $ par année pour supposément mieux cibler votre clientèle, assurez-vous plutôt d’utiliser à leur maximum la pléiade d’outils gratuits mis à votre disposition ! — Pascal-Philippe Bergeron, chef de pratique, plateforme et algorithme 

    4. N’utiliser que tactiquement le numérique 

    Encore en 2021, plusieurs pensent que leurs marques ne peuvent prendre leur essor que dans des campagnes traditionnelles à grand déploiement. Que vous le vouliez ou non, la marque prend dorénavant forme, reste en vie et se rapproche des consommateurs via le numérique. Utiliser le numérique de façon tactique est se priver de puissants leviers pour générer de la notoriété de marque. — Elizabeth Henry, directrice générale, stratégie de marque et expérience client

    5. Bouder le courriel

    Ne pas avoir une stratégie de courriels est un excellent moyen de minimiser votre impact numérique et du coup, votre performance. Je vous livre donc ici un secret : envoyer les bons courriels aux bons clients dans le bon contexte demeure la façon la plus efficace et la moins coûteuse de rejoindre vos clients actuels et potentiels. — Jean-François Renaud

    6. Établir des personas pour faire joli

    Situation courante. Avoir 5-6 cibles différentes, mais leur servir les mêmes arguments de la même façon. Quelle belle façon contre-productive de reléguer au grenier tous vos efforts de segmentation ! L’établissement de personas n’est que le début de l’exercice. Profitez de l’intelligence acquise pour planifier et déployer des stratégies qui viendront répondre spécifiquement aux besoins de chacune de vos cibles. — Pascal-Philippe Bergeron

    7. Ne jurer que par les données des GAFAM

    Bien qu’actuellement généralisée, cette dépendance aux données des principaux joueurs tels que Google, Apple, Facebook, Amazon et Microsoft ne sera pas sans conséquence dans un avenir proche. La disparition des cookies tiers et la limitation des cookies primaires viendront affecter directement vos activités numériques telles que le reciblage, l’attribution multicanale, les tests A/B et même l’analyse du trafic organique de votre site. — Jean-François Renaud

    8. Occulter le consommateur de sa stratégie de contenu

    « Pensez à celle ou celui qui se trouve de l’autre côté de l’écran ;) » — Elizabeth Henry

    Penser qu’une stratégie de contenu numérique se pond selon les besoins de la marque ou du produit est une erreur qui coûte cher, en temps et en inefficacité. Plutôt que de casser à tort du sucre sur le dos du contenu, posez-vous les questions de base. Je m’adresse à qui ? Quels sont ses besoins ? Quels sont ses intérêts ? La prochaine fois, ne pensez pas qu’à vous. Pensez d'abord à celle ou celui qui se trouve de l’autre côté de l’écran ;) — Elizabeth Henry

    9.  Privilégier le techno avant la logique

    Avoir déjà à l’esprit un certain outil technologique autour duquel sera bâtie sa réflexion est une erreur malheureusement répandue. La réflexion stratégique et la vision sont les véritables moteurs de toute transformation, pas la technologie. Vos choix technologiques doivent être guidés par votre vision stratégique numérique, pas le contraire ! — Nathalie Tremblay

    10. Uniformiser le message 

    « Le rôle du numérique n’est pas de servir le même message en 64 formats » — Pascal-Philippe Bergeron

    Cibler la population en général avec un seul message, parce que c’est un produit qui s’adresse à tout le monde, est un vieux réflexe issu du marketing de masse traditionnel. Le rôle du numérique n’est pas de servir le même message en 64 formats sur toutes les plateformes numériques existantes, mais bien de servir le bon message à la bonne personne au bon moment sur la bonne plateforme. — Pascal-Philippe Bergeron

    11. Ne pas traduire les données 

    Les données ne suffisent pas à convaincre les décideurs d’adhérer à votre plaidoyer pour le numérique. Pensez au dicton d’affaires : « l’argent parle ». Si vous pouvez démontrer que l’amélioration de l’expérience client peut mener à une augmentation de 1 % du taux de conversion, qui se traduira lui-même en revenus supplémentaires de X dollars par année, vous risquez d’attirer pas mal plus l’attention du décideur que de lui parler du 2 minutes 27 secondes de temps de visite moyen sur son site. — Nathalie Tremblay


    --

    Pascal-Philippe Bergeron, Elizabeth Henry, Jean-François RenaudNathalie Tremblay et Meryem Abou El Bal, tous employés chez Adviso, sont formateurs au Programme de certification en stratégie numérique.

    Pour obtenir la certification, les participants doivent avoir complété tous les modules de formations et avoir réussi l’examen. Cet examen doit être complété en ligne. 

    --

    Toutes nos certifications sont accréditées par Emploi-Québec et sont admissibles à des subventions.