DÉVELOPPEZ VOTRE
POTENTIEL PROFESSIONNEL
Accueil

    Naviguer dans l’avenir incertain qui attend les entreprises en 2021

    Garrick Tiplady, directeur général de Facebook Canada, nous partage son opinion sur la nouvelle réalité du commerce électronique au Canada. Comment le contexte actuel peut-il aider à repousser les limites et permettre à nos entreprises d'évoluer, d'innover, de se surpasser?

    En 2020, on a vu comment le monde pouvait changer en un clin d’œil. En l’espace de quelques mois seulement, la pandémie a transformé notre mode de vie, nos habitudes de travail et de consommation et notre façon de rester en contact. Tout en continuant d’accorder la priorité à la santé publique et de nous adapter aux restrictions mises en place au Canada, nous devons nous préparer à vivre une autre année de changements. Et pourtant, alors que les marques et les entreprises canadiennes cherchent à établir un plan pour l’avenir, on a beaucoup à apprendre des tendances de consommation qui émergent en cette période déstabilisante. 

    Garrick Tiplady

    Garrick tiplady

    Directeur général, facebook canada

    En temps normal, les petites entreprises comptent sur la circulation piétonnière pour vendre leurs produits ou services. Or, la pandémie a radicalement transformé les habitudes d’achat des consommateurs et la façon de découvrir de nouvelles marques, et par conséquent, les passants se font maintenant rares devant les boutiques et les restaurants. Mon dernier achat, je l’ai fait en ligne auprès d’une boutique qui offrait la livraison sans contact. Lorsque j’ai reçu mon colis, j’y ai trouvé une note de remerciement écrite par le propriétaire de la boutique. Les petites entreprises ont beaucoup à retenir de ce mode d’achat qui est devenu la « nouvelle normalité ».

     

    « En cette année 2021, les entreprises doivent investir dans le commerce en ligne, prioriser les solutions pratiques, sans oublier la santé et la sécurité, et véhiculer les valeurs de la marque par le biais de messages personnalisés pour réussir à percer. »

    Le commerce électronique n’est plus simplement quelque chose d’utile, c’est désormais nécessaire à la survie des entrepreneurs. Plus de la moitié des consommateurs disent dépenser plus en ligne aujourd’hui qu’ils ne le faisaient au début de l’année 2020, et pour certains, le magasinage en ligne demeure leur option préférée, même après la réouverture des commerces. En fait, 70 % des consommateurs canadiens affirment qu’ils continueront de dépenser autant d’argent en ligne, sinon plus, plutôt que dans les canaux traditionnels.

    « Difficile de croire qu’il y a à peine un an, seulement 4 PME canadiennes sur 10 avaient un site Web transactionnel. »

    Que vous soyez une grande marque canadienne ou un centre sportif local, si ce n’est pas déjà fait, c’est le temps de revoir la façon dont les consommateurs découvriront vos produits en ligne. Explorez de nouvelles possibilités, comme la vente directe dans les médias sociaux, le service « cliquez et ramassez » ou les modèles de services par abonnement. Les Canadiens cherchent également des solutions pratiques conformes aux protocoles de santé et de sécurité. Par exemple, les Canadiens aiment l’idée de commander en toute simplicité leurs biens et leurs services en ligne avec les options de cueillette à l’extérieur du magasin ou de livraison à domicile. Et, si possible, réinventez avec audace l’expérience de magasinage. Les nouvelles technologies comme la réalité augmentée permettent aux consommateurs d’essayer les produits virtuellement, que ce soit un rouge à lèvres ou des chaussures.

    « Adopter de nouvelles façons de faire des affaires a un prix, alors si vous êtes une petite entreprise, je vous encourage à profiter des nombreux outils gratuits qui existent. »

    Digital Main St. propose un programme de transformation numérique gratuit, et les initiatives comme Soutenons l’achat local, ont permis de constituer un fonds d’aide de 14 millions de dollars pour aider les petites entreprises, grâce à des subventions, à couvrir leurs frais fixes et à faire la transition vers le commerce en ligne. Nous savons également que les propriétaires d’entreprises noirs ou autochtones sont touchés de façon disproportionnée, c’est pourquoi le Conseil canadien pour les entreprises autochtones et la Chambre de commerce noire du Canada ont lancé des programmes de subventions pour venir en aide à ces communautés.

    Au cours de la pandémie, nous avons vu que les Canadiens étaient plus enclins à encourager les entreprises qui soutiennent des causes. L’achat motivé par des valeurs a particulièrement la cote auprès de la génération Z. En 2020, 41 % de la population mondiale avait moins de 25 ans, et le pouvoir d’achat grandissant de cette génération influencera les futurs modes de consommation. En forgeant la réputation d’une marque autour d’un objectif premier, les entreprises peuvent attirer des clients qui ont des valeurs communes. Offrir des biens et services tout en respectant ses engagements aide à accroître la fidélité des clients. Et, lorsque vient le temps de rejoindre les clients, nous avons constaté que la publicité personnalisée était la meilleure façon pour une entreprise de communiquer l’histoire de sa marque, surtout lorsque c’est impossible de le faire en personne ou lorsque le budget est restreint.

    On ne sait pas comment la pandémie continuera d’influencer le comportement des consommateurs à long terme, mais une chose est certaine, elle a accéléré plusieurs tendances. Les Canadiens ont rapidement adopté les expériences de magasinage en ligne qui priorisent les solutions pratiques et sécuritaires et ils ont une attirance pour les marques qui ont les mêmes valeurs qu’eux. Les marques et les entreprises canadiennes qui s’adaptent à ces tendances, et qui tiennent réellement compte des besoins et des désirs de leur clientèle, seront les mieux placées pour naviguer dans l’incertitude qui nous attend.

    ---

    Les opinions exprimées dans cette tribune ne sont pas nécessairement celles d’Infopresse.

     

    Allez plus loin en participant à nos prochaines formations en commerce électronique: