Le son personnalisé du studio Lamajeure

Le mandat

Les artisans de Lamajeure ont l’habitude du milieu de la publicité. Impliqués dans la création de tous leurs projets, ils ne se contentent pas d’exécuter les «briefs», selon Gabriel Allaire, concepteur-rédacteur chez K72. Pour l’agence, il était ainsi primordial de créer une campagne collaborative.

Aucun mandat concret n’a été donné à K72. L’idée: trouver un message qui communique à la fois l'étendue de l’offre du studio, et son approche personnalisée pour chaque projet.

«Le studio voulait d’abord faire un coup d’éclat, indique Gabriel Allaire. La refonte de l’identité visuelle est venue à force de discussions et de réflexions. On s’est rendu compte que l’architecture de la marque n’était pas définie. C’est beau de faire du bruit, mais le reste de la marque doit le supporter.»

Il s’agit du premier mandat confié à Gabriel Allaire depuis son arrivée chez K72, en mai 2018. 

L’insight 

Le slogan de la campagne, «si un créatif peut y penser, on peut le faire sonner», témoigne de la capacité du studio à s'adapter aux besoins de ses clients, qui proviennent souvent de différentes industries. 

Puis la nouvelle identité s'inscrit dans une volonté de renouveler l'expérience de la marque. L’exercice de branding s'est fait dans le même esprit d’échange.

«On voulait positionner les artisans de Lamajeure comme des créatifs, dont la créativité est égale à tous les acteurs de l’industrie», poursuit Gabriel Allaire. Le studio encourage l’audace qu’il applique aussi dans leur travail.»

L’idée d’une campagne d’affichage a tout de suite été retenue par les deux parties pour la dichotomie entre la nature de l’entreprise et le produit publicitaire. «On trouvait ça intéressant pour un studio de son de proposer une campagne d’affichage», précise Gabriel Allaire. 

Le déploiement

L’affichage a été microciblé: en plus de s'adresser directement aux différents acteurs du milieu publicitaire, il a été déployé dans des endroits fréquentés par les créatifs. La campagne présente trois affiches auxquelles ont été greffés un interrupteur et des enceintes. Les visuels ont également fait l'objet d'une campagne numérique. 

Annonceur: Lamajeure
Agence: K72
Direction de création principale: Simon Beaudry
Direction de création design: Chantal Gobeil
Conception-rédaction: Gabriel Allaire, Mathieu Roy
Direction artistique: Jean-Nicolas Duval, Simon Beaudry
Branding: Hamie Robitaille, Mélanie Laviolette
Conseil: Charles Filfe
Production: Roméo & Fils – Martin Henri
Réalisation/direction photo: Ismael Mossadeq
Direction artistique de plateau: Simon Beaudry
Montage: Yann Desjardins
Assistance montage: Béatrice Gauthier-Millette
Colorisation et motion design: Ismael Mossadeq
Direction et coordination de production: Isabel Hébert
Illustration 3D: SHED
Conception sonore: Lamajeure
Conception musicale: Lamajeure
Technologie: Isayas Ames-Bull, Lamajeure

—-

Chaque mois, Infopresse, en partenariat avec CBC Radio-Canada Solutions Média, présente une sélection éditoriale de ce qu’il se fait de mieux en publicité, en numérique, en média et en design.

Envoyez-nous vos réalisations pour la sélection de projets du mois à l'adresse suivante: [email protected]

Le mandat

L’idée mijotait depuis près d’un an chez K72. «Nous avions présenté le projet au client une première fois l’an passé, mais il s’inscrivait mal dans le plan média du groupe», explique Simon Beaudry, directeur de création de K72.

Un an plus tard, Opto-Réseau a décidé d’aller de l’avant avec le projet.

«Nous voulions positionner Opto-Réseau comme un professionnel du visage», poursuit Simon Beaudry. Il considère que l’expertise du groupe s’apparente plus à la science que la connaissance des tendances en matière de lunetterie.

L’insight

L’agence a d’abord répertorié quelques façades aux traits humanoïdes : yeux écartés, petit nez, gros sourcils. Puis, sous la forme d’un concours numérique, l’offensive invitait la communauté près de la marque à partager des photos de devantures ressemblant à un visage. Des lunettes choisies par des opticiens du groupe y ont ensuite été ajoutées.

Sur la centaine d’images récoltées, une vingtaine ont été partagées pour l’initiative.

La force du concept selon le directeur de création? Son caractère universel. «Opto-Réseau regroupe plus de 85 succursales à travers le Québec. Avec le concours, on s’assurait d’obtenir l’attention de la communauté et de rallier toutes les régions. Nous avons suscité l’intérêt des gens», poursuit-il.

En interpellant sa clientèle, la marque a pu exprimer tout l’intérêt qu’elle lui porte, en plus de communiquer sa mission de manière ludique : trouver la paire de lunettes parfaite pour chaque visage .

Le déploiement

La campagne a été principalement déployée sur Facebook et Instagram, puisqu’il était plus facile de recourir aux médias sociaux pour rejoindre un maximum de personnes à travers la province. L’espace physique toutefois, n’a pas été laissé de côté. Une paire de lunettes a aussi été installée sur un édifice de Montréal.

Ce n’est pas la première fois qu’Opto-Réseau recourt à une offensive dans l’espace public. L’été dernier, une opticienne avait ajouté des lunettes aux publicités d’affichage extérieur déjà en place.

Annonceur: Opto-Réseau – Christine Breton, présidente-directrice générale, Annick Beauchemin, directrice marketing
Agence: K72
Direction de création: Simon Beaudry
Conception-rédaction: Gabriel Allaire
Direction artistique: Mathieu Dufour, Simon Beaudry
Conseil: Johanie Gonneville, Charles Filfe, Nathalie Quirion
Photographie et retouches: Philippe Richelet
Autres photographies: Plusieurs personnes à travers le Québec
Média: Jungle Media

—-

Chaque mois, Infopresse, en partenariat avec CBC Radio-Canada Solutions Média, présente une sélection éditoriale de ce qu’il se fait de mieux en publicité, en numérique, en média et en design.

Envoyez-nous vos réalisations pour la sélection de projets du mois à l'adresse suivante: [email protected]