La référence des professionnels
des communications et du design
Havas Montréal
Le coût politique des «J'aime»

À la chronique Bêtes de pub cette semaine, Arnaud Granata, éditeur d’Infopresse, et Stéphane Mailhiot, vice-président, stratégie de Havas Montréal, reviennent sur l'affaire entourant les 5000$ dépensés par Ottawa pour l'acquisition de 3600 mentions «J'aime» sur Facebook. 

Le mouvement #deletefacebook ne devrait pas seulement faire peur à Mark Zuckerberg
Opinion Claudia Saraguro Planificatrice média, Havas media

Le 17 mars dernier, le monde apprenait qui est Christopher Wylie, un ex-directeur de recherche de Cambridge Analytica. Dans The Guardian, Wylie dévoilait les secrets et l’étendue des actions de la firme d’expert-conseil en communication qui a récolté, puis exploité les données de plus de 50 millions d’utilisateurs de Facebook à des fins politiques. Dans un mélange explosif de corruption, de stratégies électorales douteuses et d’utilisation frauduleuse de données personnelles, la valeur boursière de Facebook a plongé de 75 milliards$. En réaction, le mouvement #deletefacebook prend de plus en plus d’ampleur.

Plus d'articles