La référence des professionnels
des communications et du design

Gertrude, Ian et les boîtes à lunch

Pierre Gince ARP, président, Mesure Média et Direction Communications stratégiques

Le compte à rebours faisait tic-tac depuis plusieurs mois. Et avant même le coup de départ donné par le lieutenant-gouverneur du Québec, le matin du 23 août, la campagne électorale était déjà amorcée. Qu’est-ce qui a marqué la semaine? Plusieurs éléments, dont l’entrée en scène ratée de Gertrude Bourdon, celle réussie d’Ian Lafrenière et les boîtes à lunch du PQ.
 

SOURCE: LA PRESSE CANADIENNE

Gertrude Bourdon: parlez-en en bien ou en mal…

Qui, la semaine dernière dans le grand public, aurait pu identifier la patronne du CHU-Québec?

Le moins qu’on puisse dire, c’est qu’elle est parvenue à faire abondamment parler d’elle. Pour les bonnes et… moins bonnes raisons.

ENCORE INCONNUE DU GRAND PUBLIC LA SEMAINE DERNIÈRE, GERTRUDE BOURDON A SUSCITÉ 1278 MENTIONS.

De toute évidence très ambitieuse, elle a créé l’impression qu’elle adore le magasinage… dans les partis politiques: le PQ, la Caq et, finalement, le PLQ.
 

Du 17 au 23 AOÛT INCLUSIVEMENT – DONC, AVANT SA PRÉSENTATION COMME
CANDIDATE DU PLQ VENDREDI –, GERTRUDE BOURDON, GESTIONNAIRE DU SECTEUR DE LA SANTÉ À QUÉBEC, AVAIT DÉJÀ OBTENU 1278 MENTIONS DANS LES MÉDIAS
TRADITIONNELS QUÉBÉCOIS 

SOURCE: LAPRESSE+

Dans La Presse+ du samedi 18 août, le réputé journaliste Denis Lessard présentait Gertrude Bourdon – qui s’en allait prendre le café ce jour-là à la résidence du chef de la Caq – comme la ministre de la Santé d’un éventuel gouvernement Legault. Gertrude Bourdon a amorcé sa journée avec un gain de réputation de 35 210$. Puis, d’heure en heure depuis, les choses se sont gâtées pour elle. 

Évidemment, les animateurs de radio de Québec – mais pas seulement eux – s’en sont donné à cœur joie à propos des véritables convictions politiques de Gertrude Bourdon, ce qui a généré à son bénéfice un énorme déficit de réputation.

Mince consolation: dans le quotidien Le Soleil, jeudi, Gertrude Bourdon est parvenue à générer un gain de réputation de 9660$.

SOURCE: LE SOLEIL

Toutefois, la partie est loin d’être gagnée pour elle à la suite de cette entrée mitigée. Elle aura à convaincre la population de la circonscription de Jean-Lesage qu’elle est authentique et crédible pour faire carrière en politique.

Ian Lafrenière: policier dans l’âme

SOURCE: LE JOURNAL DE MONTRÉAL

LA POUNE DIRAIT SANS DOUTE AUJOURD’HUI:
IAN LAFRENIÈRE AIME SON PUBLIC, ET SON PUBLIC L’AIME.

Le Commandant Ian Lafrenière – au Service de police de la Ville de Montréal jusqu’au 20 août dernier – a été, sans contredit, son porte-parole le plus médiatisé au cours des deux dernières décennies. Les journalistes l’ont beaucoup apprécié parce qu’il était disponible et il leur donnait l’heure juste. Sa cote auprès du public est aussi élevée.

IAN LAFRENIÈRE A OBTENU 565 MENTIONS DANS LES MÉDIAS TRADITIONNELS. SEULE MARGUERITE BLAIS A récolté UNE COUVERTURE DE CETTE
IMPORTANCE LORSQU’ELLE A JOINT LA CAQ.

Fin stratège en communication, il a très bien géré son passage du domaine policier à la politique: sans nier les rumeurs qui, il y a plusieurs semaines, l’envoyaient à la Caq, il a affirmé qu’il avait des mandats à terminer avant de passer à autre chose.

Lundi dernier, Le Journal de Montréal a été témoin de la remise de son arme – ce qui lui a généré un gain de réputation de 47 130$. Le lendemain, à RDI, les commentaires combinés des trois «ex» lui ont valu un gain de réputation de 4675$ dans un segment particulièrement long et favorable.

Quand Jean-François et Véronique font des sandwiches

Qu’est-ce qui – et de loin – a le plus retenu l’attention des journalistes politiques ces derniers jours: la présentation du cadre budgétaire du gouvernement du Québec par la Vérificatrice générale ou l’engagement du Parti québécois d’améliorer les lunchs des élèves?

EN TROIS JOURS, LE PQ – AVEC JEAN-FRANÇOIS LISÉE ET VÉRONIQUE
HIVON QUI ONT FAIT DES SANDWICHES – A OBTENU 587 MENTIONS
DANS LES MÉDIAS. 

Le message était très clair: un gouvernement du Parti québécois investirait 39 millions$ par année afin de simplifier la vie des parents et de bien nourrir leurs enfants.

Même le journal anglophone The Gazette, avec son texte du 22 août intitulé PQ proposing $39-million lunch program for elementary schools, a généré, sur ses plateformes, des gains de réputation au PQ.

 

---

Les opinions exprimées dans cette tribune ne sont pas nécessairement celles d’Infopresse.