La référence des professionnels
des communications et du design

Quelques bons – et moins bons – coups médiatiques de la précampagne électorale

Pierre Gince ARP, président, Mesure Média et Direction Communications stratégiques

Pourquoi attendre à la fin de la campagne électorale – qui commencera officiellement le 23 août prochain – pour parler des bons et des moins bons coups médiatiques des principaux partis et de leurs chefs? 

En pleine campagne préélectorale, regardons de plus près ce qui s’est passé dans les médias sociaux ces derniers jours. 

Twitter: un engagement plus élevé pour le PLQ

SUR TWITTER DEPUIS LE 1ER AOÛT, LE PARTI LIBÉRAL DU QUÉBEC (PLQ) ET LA COALITION AVENIR
QUÉBEC (CAQ) SONT TRÈS ACTIFS, MAIS LEURS RÉSULTATS SONT DIFFÉRENTS. AINSI, MÊME SI
LEURS publics SONT SEMBLABLES (40 000 POUR LE PLQ, 36 000 POUR LA CAQ), LE
TAUX D’ENGAGEMENT DES LIBÉRAUX EST DE 1,02%, CONTRE 0,25% POUR LES CAQUISTES.
ET UN LIBÉRAL SUR 603 «RETWEETE», CONTRE un CAQUISTE SUR 2324.

Alors que la Coalition avenir Québec (CAQ) «retweete» presque aux heures, Québec solidaire (QS) semble manquer de ressources attitrées à sa présence dans les médias sociaux avec, en moyenne, un seul tweet par jour.

Pour ce qui est du Parti québécois (PQ), la stratégie est pratiquement axée sur le chef Jean-François Lisée. Sa vice-cheffe Véronique Hivon est peu présente, et l'on retrouve encore sur sa page, des tweets de janvier dernier…

Facebook: les libéraux causent plus

MÊME SI LA CAQ REGROUPE PLUS D’ABONNÉS QUE LE PLQ – 53 000 contre 47 000 –, LE PARTI DE PHILIPPE COUILLARD SE DÉMARQUE SUR FACEBOOK AVEC 17 000 DE SES ABONNÉS QUI EN PARLENT, contre MOINS DE 3000 POUR LES TROUPES DE FRANÇOIS LEGAULT. ET UN LIBÉRAL SUR 595 COMMENTE, CONTRE un CAQUISTE SUR 1440.

Tout comme sur Twitter, les péquistes axent leurs communications sur Facebook autour du chef. Et QS est à la traîne.

Suggestions à toutes les formations: les gestionnaires de communautés des partis politiques auraient tout intérêt à inscrire des «J’aime» à la suite des commentaires positifs que publient les Québécois sur leurs différentes plateformes.

RÉAGIR AUX COMMENTAIRES AVEC DES «J’AIME», C’EST INTERAGIR COMME ÇA SE FAISAIT ÉNORMÉMENT, AUPARAVANT, DANS LE PORTE-À-PORTE.

Instagram: seul Philippe Couillard a compris

Instagram a été créé pour mettre des gens, leurs plus belles recettes et des paysages magnifiques en valeur. Pas pour aligner des BBQ et des épluchettes de blé d’Inde…

C’est pourtant ce que font les trois plus importants partis. QS y est absent.
Cependant, l’entourage du chef des libéraux publie de belles photos d’ambiance sur son compte personnel, mais à peu près uniquement des photos insipides de BBQ sur le compte du PLQ.

ALORS QUE PHILIPPE COUILLARD COMPTE PRÈS DE 8% D’ENGAGEMENT, FRANÇOIS
LEGAULT N’A AUCUNE ACTIVITÉ SUR SON COMPTE INSTAGRAM.

Jean-François Lisée: du pareil au même

Suivre le chef du Parti québécois, Jean-François Lisée, sur Facebook ou sur Twitter ne change rien: le contenu est à peu près identique sur les deux plateformes.

François Ouimet: silence radio sur Facebook

La dernière publication du député François Ouimet sur Facebook remonte au 6 août. Il confirmait alors à une journaliste sa candidature à la prochaine élection.

Est-ce parce qu’ils étaient trop ébranlés? Le député de Marquette, François Ouimet – qui a effectué, mercredi, une sortie orageuse contre son ex-chef Philippe Couillard dans les médias traditionnels – et son entourage n’ont rien publié sur sa page Facebook.

Voilà pour l’instant. Dans une semaine, le coup de départ officiel à une campagne électorale déjà bien amorcée sera donné. D’ici là, les partis politiques ont toujours le temps de peaufiner leur stratégie dans les médias sociaux tout en n’étant pas à l’abri d’autres controverses comme celle de François Ouimet…

---

Les opinions exprimées dans cette tribune ne sont pas nécessairement celles d’Infopresse.