La référence des professionnels
des communications et du design

La farce spatiale

Olivier Bruel Graphiste et directeur artistique, freelance

Le logo est parfois politique. Ainsi, l’administration américaine vient de proposer de voter pour le logo de la future et hypothétique «Force spatiale». Et tout, dans cet exercice, transpire l’amateurisme et la manipulation.

En juin dernier, Donald Trump annonçait la création d’une nouvelle division militaire américaine, en usant sa rhétorique typique: «Il ne suffit pas, clamait-il, d’avoir une présence américaine dans l’espace. Nous devons avoir une DOMINATION américaine dans l’espace.» Les extraterrestres n’ont qu’à bien se tenir! Passons sur l’intervention russe lors des élections présidentielles, sur les multiples accusations de corruption et d’inconduite, mais comprenons bien qu’il était urgent de détourner l’attention vers le lointain cosmos.

Comprenons bien qu’il était urgent de détourner l’attention vers le lointain cosmos.

Le 9 août, un courriel (?) officiel exposait les six designs et invitait les Américains à exprimer leur préférence:

Un plagiat éhonté du logo de la Nasa; et une vision de l’espace digne de Donald dans l’espace

 

L’espace comme pelote de laine; et un bouclier d’inspiration Star Trek

 

 

Un chapiteau galactique; et une menace directe à la planète Mars (ON ARRIVE)!

On ignore qui a conçu ces logos qu’on croirait sortis de l’imaginaire d'un adolescent en mal d'aventure. S’il y a un charme dans ces propositions, c’est celui désuet de la Guerre froide et des grandes heures de la science-fiction. Un fantasme de conquête, une nouvelle frontière, une mythologie à construire, un feu d’artifice chauvin sans bénéfices rationnels pour un pays qui a tant de mal à régler des problèmes plus terre à terre.

Cela dit, la formulation du courriel laisse entendre qu’il ne s’agirait pas du logo officiel de cette armée de l’espace, mais plutôt d’une marque destinée… à vendre des produits dérivés. God bless America.

Même le timing est raté, puisque cet effort de marketing intergalactique arrive près de deux semaines après sa propre parodie!

Même le timing est raté, puisque cet effort de marketing intergalactique arrive près de deux semaines après sa propre parodie! En effet, huit designers réputés avaient soumis des propositions hilarantes, vite devenues virales, pour illustrer cette drôle de fantaisie présidentielle.

logo de Milton Glaser

Celle du célèbre Milton Glaser (ci-dessus) était particulièrement caustique. «L’image représente l’intrusion implacable de notre président dans chaque facette de notre vie et de notre avenir, explique-t-il. Le logo peut être perçu comme sa prochaine conquête, ou simplement comme l’illustration du peu d’espace qu’il y a dans ce crâne.»

Tout cela nous mènera-t-il vers l’infini ou plus loin encore?

 

 

---

Les opinions exprimées dans cette tribune ne sont pas nécessairement celles d’Infopresse.