Gestion d'équipe: quelles habiletés pour faire face aux défis actuels?

05 Avr 2024 Gestion

Gestion d'équipe: quelles habiletés pour faire face aux défis actuels?

Pression, motivation des troupes, cap sur la performance: comment les gestionnaires peuvent-ils tirer leur épingle du jeu et trouver des solutions concrètes aux enjeux auxquels ils font face depuis plusieurs années? Voici quelques pistes pour y voir clair avec Isabelle Charron, vice-présidente formation et développement, en entrevue avec Ariane Ergas-Forget, directrice marketing et commercialisation chez Formations Infopresse.

Isabelle compte plusieurs années d’expertise en marketing, communication, numérique et expérience client dans des postes de direction. À travers le conseil, la livraison de projets d’envergure pour des organisations publiques et privées et l’établissement de partenariats stratégiques chez Formations Infopresse, son mandat est de comprendre et d’identifier les besoins en matière de formation chez les professionnel·les de la communication-marketing afin de les accompagner dans leur développement.

Formations Infopresse – Quel est le bilan de la situation actuelle pour les gestionnaires en communication-marketing?

Isabelle Charron – Dans le climat actuel incertain, complexe avec un certain ralentissement, les gestionnaires ont beaucoup de pression. Souvent, ils ou elles doivent faire plus avec moins de ressources et moins de budgets, ou faire preuve de créativité pour réussir à sortir du lot. Ils et elles ont dû modifier les façons de travailler, amener du changement et mobiliser leurs équipes, et ce, tout en gardant le cap sur les performances. Chaque industrie est différente, mais chaque industrie vit avec son lot de défis humains (départs, pénurie, anxiété, télétravail, etc.). Le rôle du ou de la gestionnaire reste le même: mobiliser son équipe, l’accompagner et la soutenir afin d’atteindre les objectifs communs.

Parmi les exemples concrets de changement, nous avons appris que les occasions d’apprentissage informel ont diminué de 25%* avec nos modèles de travail hybrides. Il s’agit d’un nouveau défi auquel les gestionnaires devront faire face. Beaucoup d’apprentissages se faisaient auparavant en entreprise, dans des situations informelles du quotidien, parfois avec des collègues d’équipes différentes de la nôtre.

Avec les modèles hybrides où les employé·es fréquentent moins leurs collègues, il faut certainement repenser nos méthodes d’apprentissage afin de s’assurer que le partage entre pairs et la passation des compétences se poursuivent en vue d’assurer le développement de tout le monde.

FI – Quels sont les défis récurrents des gestionnaires et tes conseils pour y faire face?

Isabelle Charron
Vice-présidente formation et développement
Formations Infopresse

IC – Afin de bien se positionner, les organisations doivent préparer leurs employé·es à changer de cap et à s’adapter au besoin à des changements rapides et imprévisibles. « Les employé·es doivent troquer leurs anciennes compétences pour de nouvelles aptitudes étant donné que plus de 30% des habiletés exigées il y a trois ans seront bientôt obsolètes », selon la firme Gartner.

Le monde professionnel évolue tellement rapidement que les compétences techniques ne suffisent plus. Pour s’adapter à ce changement, les compétences de savoir-être (soft skill) telles que l’adaptabilité, la communication et la collaboration des priorités sont essentielles et recherchées. 

En 2024, il est crucial de comprendre comment communiquer dans un environnement numérique non seulement pour mener des réunions virtuelles, mais aussi pour maintenir des liens, rester productifs et gérer des projets. La communication à distance nécessite une écoute attentive et une intelligence émotionnelle pour interpréter les signaux non verbaux subtils qui peuvent être perdus à travers l’écran. 

FI – Pour les jeunes gestionnaires dans un contexte de pénurie de main-d’œuvre: quelles sont les compétences clés à acquérir?

IC – Les crises successives ont comme incidence de créer un besoin de s’entourer de personnes agiles et capables de rebondir. Il est donc fort probable que les nouveaux et nouvelles gestionnaires devront continuer à faire preuve de flexibilité dans les années à venir  pour s’adapter aux mutations rapides des métiers et aux évolutions technologiques. Ces leaders devront acquérir une variété de compétences, notamment l’empathie, l’intelligence émotionnelle, et la capacité à gérer le changement et à diriger des équipes virtuelles, pour n’en citer que quelques-unes.

Également, de nouvelles approches de gestion prônent la co-créativité, la collaboration et une plus grande responsabilisation des individus. L’autonomisation des employé·es est considérée comme l’une des façons les plus efficaces pour les leaders d’améliorer l’efficacité et la rétention.  Aujourd’hui, réussir dépend de la capacité à créer un environnement où les employé·es peuvent expérimenter, s’adapter rapidement et apprendre de nouvelles compétences. Ainsi, la réussite des leaders sera mesurée davantage par leur capacité à orchestrer des résultats plutôt que par leur gestion des activités. 

FI – Quels sont les changements  sur les façons de se former aujourd’hui?

IC – L’utilisation des outils technologiques et l’apprentissage en ligne a explosé pendant la pandémie, et la diversité des méthodes d’apprentissage et des formats offre maintenant une bien plus grande flexibilité. En effet, les employé·e·s sont désormais en mesure de suivre des cours à leur propre rythme, selon leur emploi du temps.  


Voici deux types d’apprentissages numériques en croissance: le micro-apprentissage et l’apprentissage mixte.


Le micro-apprentissage (micro-learning) est une solution novatrice qui permet de résoudre cet enjeu de manière efficace. Il s’agit d’un concept qui fractionne l’apprentissage pour réduire la charge cognitive de l’utilisateur ou de l’utilisatrice.  Reposant sur la répétition et la participation, il est utilisé pour informer sur un sujet précis et atteindre un résultat déterminé. Les séances sont courtes et prennent différentes formes, telles que des vidéos démonstratives, des questionnaires et des rappels de notions envoyés par courriel. Le micro-apprentissage peut être utilisé de manière indépendante ou complémentaire à une formation plus longue pour répondre à des besoins immédiats.

L’apprentissage mixte (blended-learning), une méthode qui combine la formation en ligne (e-learning) et la formation en présentiel, gagne aussi en popularité. Ce nouveau mode d’apprentissage multimodal combine des activités en présentiel animées par un·e formateur·trice, des ressources éducatives en ligne et des moments de formation où le ou la participant·e peut travailler seul·e pour apprendre la théorie et développer ses compétences, qui seront ensuite appliquées lors des séances de formation en présentiel.

Même s’il existe plusieurs approches, il n’y a pas de formule universelle en matière de formation. Pour maximiser les chances de réussite, il est recommandé d’adopter des modèles de formation diversifiés, qui prennent en compte la réalité de l’organisation ainsi que celle des employé·es. 

Découvrez quelques formations clés en matière de savoir-être pour répondre aux défis à venir:

Personnes nouvellement promues ou en voie de le devenir:

Pour échanger avec d’autres gestionnaires sur les défis de la gestion d’une équipe:

Pour outiller vos employé·es dans leur quotidien:

Avez-vous un projet de formation en entreprise? Contactez Isabelle et son équipe pour un accompagnement personnalisé. 

*Source : Perspectives de l’OCDE sur les compétences 2021