Développez vos compétences
et celles de vos équipes!
Dossier
30/30 Infopresse 2020: qui sont-ils?

Stacy Patenaude, conseillère principale aux communications, Université McGill

Stacy Patenaude, 30 ans, est conseillère principale en communications de la vice-chancelière de l’Université McGill. Elle s’occupe des communications selon le type d'audience: étudiants, réseau international de diplômés, étudiants prospectifs, ou encore pour des forums partout dans le monde.

Après avoir débuté sa carrière en agence, Stacy Patenaude s’est jointe à l’équipe d'affaires publiques du plus grand siège social de Montréal: le CN. Cette opportunité lui a permis de travailler avec les membres exécutifs, notamment en préparant leurs communications pour des forums à travers le Canada et les États-Unis. 

Stacy Patenaude a développé une véritable passion pour la politique, ce qui l'a menée à prêter main forte à plusieurs campagnes électorales, dont celle d’Hillary Clinton en 2016. Elle s’implique également avec la Jeune Chambre de Commerce des femmes du Québec.

Aujourd'hui, Stacy Patenaude occupe le poste de conseillère principale en communications à la principale et vice-chancelière de l’Université McGill, Mme Suzanne Fortier. Dans le cadre de ses fonctions, Stacy s’occupe des communications selon le type d'audience: que ce soit pour les 40 000 étudiants, pour le réseau international de diplômés, pour des étudiants prospectifs, pour des forums ou des panels partout dans le monde. Elle a rédigé les notes d’allocutions prononcées devant les leaders de divers milieux au Forum Économique Mondial de Davos, de même que préparé des rencontres avec des chefs d’État afin de faire rayonner la principale, l’Université et la Ville de Montréal ailleurs dans le monde. 

Quel enjeu va marquer votre secteur et vous pousser à vous surpasser au cours des prochaines années?

«Les universités doivent se tailler une place pour se démarquer comme joueur important pour forger l’avenir de nos sociétés.»

L’enjeu majeur auquel nous faisons tous face, et non seulement le secteur universitaire, est l’arrivée rapide des nouvelles technologies et l’impact que cela aura sur le marché du travail. Les universités doivent se tailler une place pour se démarquer comme joueur important pour forger l’avenir de nos sociétés. Les universités sont bien positionnées pour collaborer avec les industries, les gouvernements, et toute autre partie prenante pour faire avancer la recherche, concrétiser des innovations, et former la relève de demain. En tant que membre de l’équipe de communications, il sera de plus en plus important de faire valoir cette mission, et l’impact que ces institutions peuvent avoir à l'échelle mondiale.

Quel est le principal défi pour un professionnel de moins de 30 ans en 2020, et pourquoi?

Être un professionnel de 30 ans, c’est être en pleine croissance de carrière, mais aussi se rendre compte que notre génération est la relève et que nous serons bientôt aux commandes. De plus en plus, nous occupons des postes décisionnels, nous siégeons sur des conseils d’administration, et nous sommes invités à participer aux discussions sur les grands enjeux. Le défi, pour moi, c’est de trouver un équilibre que me permet de développer à la fois mes compétences, mon agilité, et mon sens de leadership pour assumer des rôles clés dans un avenir rapproché.

Quelle est votre définition du bonheur au travail?

Pour moi, la définition du bonheur au travail, c’est un endroit où j’apprends continuellement, où je repousse sans cesse mes limites personnelles et professionnelles, et où je développe de nouvelles connaissances et compétences. C’est aussi un endroit où il y a de la collaboration, mais surtout de la confiance, avec mes collègues. C’est important d’être dans un environnement où nous n’avons pas peur d’oser exprimer de nouvelles idées et de proposer de nouvelles façons de faire. À mon avis, c’est ça qui fait du travail un endroit agréable. 

À quels défis êtes-vous confrontée pour faire rayonner McGill dans le monde?

«Nous souhaitons continuer à faire valoir notre mission, nos forces, et nos expertises ici au Québec, ainsi qu’aux quatre coins du monde.»

À McGill, nous sommes privilégiés d’avoir des étudiants qui proviennent de partout dans le monde, ainsi qu’un réseau de fiers diplômés tout aussi international. Nous avons également l’opportunité d’être représentés à de grandes conférences internationales, dont la rencontre annuelle du Forum économique mondial à Davos. Toutefois, nous sommes aussi en concurrence avec des géants universitaires pour nous tailler une place sur la scène mondiale. Nous souhaitons continuer à faire valoir notre mission, nos forces, et nos expertises ici au Québec, ainsi qu’aux quatre coins du monde, afin de continuer à attirer des étudiants talentueux et des chercheurs de renom à notre université.