Développez vos compétences
et celles de vos équipes!
Dossier
30/30 Infopresse 2020: qui sont-ils?

Charlotte Ratel, directrice artistique, réalisatrice et designer

Le parcours de Charlotte Ratel, 28 ans, n’a rien de linéaire. Designer, réalisatrice, directrice artistique, publicitaire, artiste, illustratrice, peintre ou photographe, son métier varie systématiquement selon les projets en cours et l’inspiration du moment.

Au cours de la dernière année, Charlotte a entrepris des projets qui lui ont permis d’explorer le domaine du design, de la publicité, du cinéma et de l’art, éventail de discipline qui fait aujourd’hui sa force dans la création de concepts et d’images.

Dans son portfolio de 2019 on retrouve notamment des projets de direction artistique (Fizz #2, Nos Cabanes, Le Creuset), de réalisation vidéo (Keurig, Poppers, Sago Mini) mais aussi d’illustrations et de murales (Quartier DIX30, Série peinture).

Elle travaille actuellement à un projet de photographie éditoriale pour Dropbox Design. Puis, elle retournera terminer l’année à l’UQAM, son Alma Mater, à peine cinq ans après en être sortie non plus pour étudier, mais pour enseigner le design graphique.

Quel enjeu va marquer votre secteur et vous pousser à vous surpasser au cours des prochaines années?

«La demande d’images et de création augmente mais se ressemble.»

Les algorithmes et la culture de l’instantané.  La demande d’images et de création augmente mais se ressemble, il faudra travailler fort à créer des visuels qui ne se perdront pas dans les sentiers battus et pousser des concepts intelligents vers la sincérité et l’expérience.

Quel est le principal défi pour un professionnel de moins de 30 ans en 2020, et pourquoi?

Faire ses preuves alors que l’industrie se base sur notre expérience pour déterminer notre valeur, c’est un challenge!  On cherche à développer des campagnes originales mais on n’engage les gens que s’ils ont des pièces de portfolio qui incluent ce qu’on souhaite créer - c’est paradoxal.

Quelle est votre définition du bonheur au travail?

La diversité des projets sur lesquels je travaille me stimule énormément et me permet d’aligner travail et passion. J’ai la chance de pouvoir travailler tant dans le milieu du design, de la publicité mais aussi de l’enseignement. Cette flexibilité qui m’amène à rencontrer de nouvelles équipes créatives est en quelque sorte ce qui nourrit mon enthousiasme.

Comment définit-on une bonne création publicitaire en 2020?

«Les meilleures créations élèvent les attentes de notre imaginaire.»

Pour moi, les meilleures créations publicitaires ont toujours été celles qui marquent les esprits et qui continuent à exister dans l’inconscient du public. Celles qui voient leurs slogans utilisés dans la vie de tous les jours et qui élèvent les attentes de notre imaginaire. En 2020, une bonne création publicitaire dépasse encore ces attentes. Je pense notamment à la dernière vidéo de Apple réalisée par Spike Jonze pour le HomePod. Le court film nous transporte et nous fait vivre une expérience au delà des attentes classiques qu’on a d’une campagne attachée à un produit / à une vente.  La publicité ne nous force pas le produit dans la gorge mais plutôt nous donne envie de le découvrir.