La référence des professionnels
des communications et du design
Dossier
Lux 2018: tous les résultats

Entrevue avec Mélanie Baillairgé, présidente du volet Illustration

Nouvellement au sein de l’équipe d’Illustration Québec, la directrice artistique et illustratrice Mélanie Baillairgé a accepté de présider le volet Illustration du concours Lux 2018.

Il y a toujours eu moins de pièces soumises en illustration qu’en photo à Lux, mais c’était particulièrement indéniable cette année…
S’il y a un segment de la chaîne des communications qui a besoin qu'on souffle sur ses braises, c'est bien celui de l'illustration. Pour preuve ce faible nombre de pièces… Manque de budget à investir en autopromotion? Essoufflement? Il y a probablement autant de raisons qu'il y a d'illustrateurs.

Dans ce contexte, quel a été votre message au jury?
Je ne voulais pas tirer vers le bas notre démarche. Pour moi, ce peu de candidatures, c’était surtout l’occasion d'ouvrir le débat et de souffler sur les braises… Il fallait que le résultat de nos délibérations inspire le milieu pour le convaincre d’opter davantage pour des talents locaux.

Qu’auriez-vous envie de dire aux illustrateurs?
Lux met en valeur des projets et des réalisations exemplaires. Il dépeint l’état actuel des lieux et inspire à l’excellence des mandats à court et à moyen termes. Il encapsule l’air du temps pour la prospérité. Être gagnant d'un prix Lux, c'est faire partie du miroir de l'industrie. Et cette industrie, on la veut foisonnante!

Et aux clients?
L’illustration exprime bien les grandes idées et sert bien les enjeux de communication des entreprises. Dans la mouvance de la création de contenu, c’est également un support qui performe fort sur les nouveaux médias. J’aimerais engendrer la discussion sur la place qu'on réserve à l'achat local au quotidien dans nos décisions entrepreneuriales, pour faire tourner cette économie nouvelle au profit de tous.

--

Mélanie Baillairgé a bien roulé sa bosse dans le domaine des communications, en publicité et en design. Elle a récemment publié La ligne la plus sombre avec Alain Farah, aux éditions de La Pastèque, et prépare actuellement son prochain livre. Elle revêt maintenant les gallons d'ambassadrice pour le conseil d'administration Illustration Québec sous le thème de promotion de la créativité, ce qui a toujours été son cheval de bataille. 

La photographe Sandrine Castellan signe les portraits du jury 2018.