La référence des professionnels
des communications et du design
Design
La pochette d'album à l'ère de l'immatérialité musicale

Qu’elle soit matérielle ou strictement numérique, la pochette d’album s’inscrit inévitablement dans l’identité de marque de l’artiste. À l’heure de l’intangibilité de la musique et de la multiplication des canaux de distribution, l’imagerie et l’œuvre musicale sont devenues indissociables.

La mise en scène du parc national des Îles-de-Boucherville

Dès juillet 2019, les visiteurs du parc national des Îles-de-Boucherville pourront découvrir la faune et la flore grâce à un parcours interactif de huit installations architecturales terrestres et aquatiques, dans une mise en scène de Tux. La Société des établissements de plein air du Québec (Sépaq) mise donc sur l’interactivité, alors que l’«expérience» est sur toutes les lèvres.

La dualité collaborative de Demande Spéciale

Bon Vivant, la brasserie Miss Wong, les éditions La Pastèque ou, plus récemment, Mapp_MTL, les projets s’accumulent pour le studio de design graphique Demande Spéciale, qui célèbre tout juste son premier anniversaire. «Dans un langage visuel riche, mais un ensemble minimaliste», la boîte envisage le design au-delà de sa stricte définition. 

Une identité visuelle québécoise pour un hôtel design de Dubai

Un mois seulement après son ouverture le printemps dernier, le Form de Dubaï entrait dans le club élite des Design Hotels. Amalgamant architecture moderne et ancienne, art visuel et signalétique minimaliste, les concepteurs souhaitaient proposer un concept à la fois personnalisé et élégant. Marc Kandalaft, designer responsable de l'identité de marque et de la direction artistique de cet établissement unique en son genre, en dit davantage. 

90 ans de Mickey Mouse avec Frank And Oak

Les 90 ans de l'iconique Mickey Mouse se célèbrent aussi dans la métropole et sur toutes les plateformes de Frank And Oak, alors que la marque montréalaise dévoile une collection «libre et créative»  en partenariat avec Disney. 

Les boutiques de cannabis du Québec sont-elles le reflet d'un inconfort collectif?

En août dernier, la société québécoise du cannabis (SQDC) a dévoilé brièvement le concept de ses boutiques. Alors que la consommation de cannabis est maintenant légalisée, pourquoi ces lieux de vente sont-ils si aseptisés, si peu aménagés et exempts d'unicité? Cette absence «d'esthétisme» est-elle à l'image du malaise qui entoure l'arrivée de cette drogue aux propriétés controversées? 

Plus d'articles