DÉVELOPPEZ VOTRE
POTENTIEL PROFESSIONNEL
Accueil

    Solutions Média jase... des tendances dans un monde post-COVID-19

    Port du masque et de la visière, lavage des mains sur l’air de l’alphabet, paquets en quarantaine avant l’ouverture… Il y a un an, nombre de comportements qui font désormais partie de notre quotidien nous auraient semblé relever d’un film catastrophe. Si plusieurs secteurs de notre économie souffrent des mesures sanitaires visant à contenir la pandémie, d’autres bénéficient de cette vaste reconfiguration de notre mode de vie. L’équipe de Solutions Média suit cette évolution de près.

    Après avoir discuté avec nous dans un premier article de l’hyperconnectivité, de l’économie de la distanciation sociale et de l’intérêt pour la culture communautaire et locale, Jean-Charles Rocha, conseiller, créativité média chez CBC/Radio-Canada, poursuit le décryptage des principales tendances qui se dégagent de la vaste analyse des comportements des consommateurs canadiens depuis les débuts de la pandémie qu’il a dirigée pour Solutions Média.

     

    Le foyer en priorité

    En télétravail, nous passons en moyenne 20 heures de plus par semaine à la maison. Autant d’heures pour apprendre à faire son pain, rafraîchir la déco du salon ou recommencer à s’entraîner dans le sous-sol – en particulier pendant les fermetures des centres sportifs.

    « Les gens se sont rendu compte que leur foyer n’était pas adapté au télétravail et qu’ils étaient mal équipés pour cuisiner ou faire de l’exercice, note Jean-Charles Rocha. Ils remplacent donc leurs électros, achètent de l’équipement sportif et de nouveaux meubles. »

    Ils ont de bonnes raisons de vouloir un canapé plus confortable : depuis le début de la pandémie, près de la moitié des Canadiens ont indiqué passer davantage de temps devant la télévision. « Pas seulement pour regarder les conférences de presse ; pour se divertir aussi », précise le conseiller.

    Autre changement d’attitude frappant : les consommateurs font preuve de patience. « Les gens comprennent les difficultés d’approvisionnement des commerçants. Pour la première fois, ils sont prêts à attendre des semaines, voire des mois avant de recevoir leur commande, alors qu’avant la crise, ils l’annulaient en cas de rupture de stock », observe le conseiller en créativité média.

    D’ailleurs, une analyse de CAA Québec révèle qu’au printemps, 26 % des Québécois avaient l’intention de consacrer aux améliorations de leur domicile l’argent qu’ils réservent habituellement à leurs vacances.

    Pour Jean-Charles Rocha, ces nouvelles habitudes casanières vont d’ailleurs durer, tout comme les dépenses qui leur sont associées. « Pour les industries qui bénéficient de ces nouveaux comportements, l’approvisionnement et la main- d'œuvre sont de grands défis », ajoute-t-il. Les entreprises de rénovation, les magasins d’ameublement et d’appareils électroniques ont donc de quoi se réjouir.

     

    La recherche du bien-être

    Cet intérêt pour le confort à domicile est associé à la dernière tendance qui ressort de l’analyse menée par Solutions Média : l’importance que les consommateurs accordent, depuis le début de la pandémie, à la santé et au bien-être.

    Afin de composer avec une possible infection au coronavirus, les Canadiens dépensent en effet davantage en médicaments et en suppléments, entre autres. La lutte à la COVID-19 pousse aussi à la hausse les ventes de produits de nettoyage et de désinfection. « Depuis le confinement, les gens associent propreté et santé », explique Jean-Charles Rocha.

    L’instabilité de la situation actuelle et la deuxième vague actuelle incitent aussi les consommateurs à stocker certains produits essentiels, tels les aliments de longue conservation et les produits ménagers.

    Bien malin qui peut prédire pendant combien de temps nous devrons vivre avec le virus, mais il y a fort à parier que les façons de composer avec la pandémie marqueront durablement nos habitudes. Des changements que CBC & Radio-Canada Solutions Média continuera à suivre de près.