Développez vos compétences
et celles de vos équipes!
Accueil

    5 tendances média pour 2020

    Chloé Boissonnault, directrice générale nationale, communication-marketing de Bell Média, partage les tendances en média qui, selon elle, marqueront le début de cette nouvelle décennie. «On a vu l’écosystème médiatique trembler et se redéfinir dans les dernières années, si bien que je crois que 2020 sera l’évolution de la révolution, dit-elle. Des tendances connues certes, mais qui seront accélérées.»

    À ROI égal, les marques devraient prioriser l’achat local

    chloé boissonnault

    bell média

    «Le sujet brûle les lèvres. Touché! et Via Rail ont su démontrer son efficacité. À retour sur investissement égal ou supérieur, acheter du média local sera définitivement une tendance en 2020. Bien entendu, ici il est majoritairement question de média numérique. Ça implique de bien connaître ses KPI (indicateur clé de performance), de pouvoir les mesurer et d’oser essayer! C’est notre industrie et ultimement notre patrimoine culturel qu’on priorise et je le rappelle, tout ça à condition d’avoir des résultats d’affaires égaux ou supérieurs.»

    Le contenu est roi et la plateforme de diffusion est reine

    «Bien que l’écoute en direct demeure profondément ancrée dans les habitudes de consommation média des Québécois, les diffuseurs de contenus doivent désormais offrir non seulement un contenu original de qualité, mais également le rendre accessible sur différentes plateformes de diffusion. Le consommateur veut choisir où, quand et comment il consommera son contenu. On parle plus que jamais d’une approche omnicanale. D’où l’éclosion d’une multitude de plateformes de contournement qu’elles soient AVOD, SVOD ou TVOD. Pour les annonceurs cela signifie devoir planifier l’intégration de leur marque aux contenus originaux, vraiment en amont, en plus de devoir planifier un achat média basé sur le modèle publicitaire traditionnel lors de la diffusion.»

    Le data, toujours et encore

    «L’ère numérique nous aura initiée aux données. Parfois trop, à ne plus savoir auxquelles se vouer et se fier. Les annonceurs et diffuseurs semblent avoir appris de la dernière décennie. On sait désormais quels indicateurs de performance rechercher et ceux qui entrainent directement des résultats. On navigue entre portée de masse et la capacité de cibler. On sait assez bien le mix idéal pour nos marques afin d’obtenir un maximum de résultats. Les médias qu’on qualifie de hors-ligne sont aussi dans la course. 2020 sera synonyme de FPD (first party data) et de 3rdPD (third party data), croisé aux propres données des marques afin de mieux cibler un groupe de consommateurs précis.»

    Qui dit données dit attribution

    «L’attribution ne se limitera plus au monde numérique et au taux de clic en ligne.»

    «C’est un terme qu’on entendra souvent cette année dans l’univers média. Rien de nouveau me direz-vous. Mais, ici encore, l’attribution ne se limitera plus au monde numérique et au taux de clic en ligne. L’attribution hors ligne (offline), comme celle en ligne ainsi que celle associée à la notoriété de la marque (brand lift) seront très appréciées par les annonceurs. Enfin, la mesurabilité transcendera l’univers média numérique.»

    Éthique et transparence

    «Médias et marques ont bien appris des derniers scandales et fraudes. L’industrie est consciente des risques et exige un plus haut degré de transparence et fait preuve de beaucoup plus d’éthique. On pose plus de questions, on exige des validations, des preuves. Les diffuseurs dits traditionnels pourront aussi se démarquer et tirer avantage de cette tendance. Cartes de tarifs accessibles, inventaires et preuves de diffusion en temps réel et le respect des lois sur la vie privée permettront une meilleure gestion du risque pour les annonceurs.»

    --

    Découvrez les tendances 2020 en ressources humaines, média, design, numérique, marketing et communication en cliquant sur ce lien.