La référence en communication,
marketing, numérique et leadership

Cirque du Soleil: «La diversité est une assise de notre culture d’entreprise»

Avec près de 4500 employés provenant de plus de 70 pays, le Cirque du Soleil est une entreprise aux visages multiples. Recrutement, rétention de talents et relations avec ses employés sont autant de sujets qui ont façonné la culture d’entreprise du groupe québécois. Entrevue avec Nicolas Panet-Raymond, vice-président du Cirque du Soleil.

Quels sont vos plus grands enjeux liés au recrutement à l’international?

nicolas panet-raymond

cirque du soleil

Le Cirque du Soleil a son siège social international à Montréal et des bureaux à Las Vegas, à Moscou et à Shanghai. Ces bureaux regroupent des employés «fixes» qui sont le plus souvent recrutés localement. La stratégie d’embauche n’est donc pas si différente des autres entreprises dans le monde.

Nous bénéficions d’une notoriété établie à l’international, ce qui joue inévitablement en notre faveur. Nos valeurs et nos conditions de travail sont aussi reconnues et nous permettent de nous positionner comme un employeur de choix.

Notre recrutement laisse place à une grande diversité culturelle; nous sommes fiers d’accueillir des talents de plus de 70 nationalités.

Cet aspect unique de notre recrutement touche plus particulièrement les artistes. D’ailleurs, le Cirque du Soleil a une équipe dédiée à la recherche de talents à l’international: l’équipe Casting. Cette division, composée d’une soixantaine de personnes, s’efforce de trouver des artistes exceptionnels pour les productions actuelles et à venir. Elle passe au peigne fin les offres reçues, en accordant une attention toute particulière aux compétences techniques et artistiques, à l’originalité et à l’aspect insolite des performances, mais elle organise également des auditions et assiste à des compétitions, festivals et événements.

Toutes les occasions sont bonnes pour trouver la perle rare. En moyenne, 40% des artistes proviennent de disciplines sportives, 35% des arts et du cirque et 25% de disciplines autres.

Quelles problématiques découlent d’une si grande diversité de profil?

«Comme dans toute entreprise, l’objectif est le même: promouvoir un environnement dans lequel chacun se sent respecté, écouté et en confiance.»

La diversité est une assise de notre culture d’entreprise. Nous croyons que chaque diversité, quelle qu’elle soit (professionnelle, physique, culturelle, de genre etc.), a sa place au Cirque du Soleil. La diversité des personnes, des connaissances et des aptitudes est au cœur de notre culture et elle constitue une force inégalable. Ceci est particulièrement flagrant aux heures de repas lors des tournées et à la cafétéria de notre siège social.

Différents individus provenant de différents milieux avec des parcours différents se côtoient quotidiennement. Comme dans toute entreprise, l’objectif est le même: promouvoir un environnement dans lequel chacun se sent respecté, écouté et en confiance, et peut s’épanouir professionnellement.

Le plus grand défi est la barrière de la langue. Plus de 30 langues sont parlées au sein du Cirque du Soleil. Avant d’entreprendre leur grande aventure, tous les artistes font un arrêt au siège social à Montréal. C’est là qu’ils se font mesurer pour les costumes, qu’ils pratiquent, s’entraînent et apprennent les rudiments de l’expression artistique. Nous avons des interprètes pour les artistes qui ne parlent ni le français, ni l’anglais. Nous offrons également des ressources pour les aider à s’intégrer. Ensuite, la magie opère d’elle-même pour s’exprimer et se faire comprendre.

L’implantation de programmes relatifs aux employés qui sont en tournée représente également certains défis. La mobilité des équipes et les ressources géographiques font en sorte qu’il n’est pas toujours possible d'offrir à tous les mêmes possibilités. Nous nous assurons toutefois de trouver des solutions alternatives et d’avoir une écoute plus attentive afin d’adapter l’environnement et de répondre aux besoins pour optimiser le bien-être commun.

Quelles initiatives avez-vous mises en place afin d’être à l’écoute de vos employés?

« nous prenons le pouls de l’engagement des employés tout au long de l’année.»

L’engagement est un élément auquel nous accordons une importance particulière; il s’agit d’une facette intimement liée au bien-être des employés. Ainsi, nous avons mis en place des outils qui nous permettent de prendre le pouls de l’engagement des employés tout au long de l’année. Pour nous, il s’agit de moments clés pour porter une oreille attentive et, avant tout, réagir aux commentaires. Parmi ces outils:

Le sondage sur l’engagement: Trois fois par année, tous les employés du Cirque du Soleil sont invités à compléter un sondage sur leur engagement. Il s’agit d’une opportunité pour eux de s’exprimer, en toute confidentialité, sur leur bien-être au sein de leur équipe et de l’entreprise.

Les Dialogue Talents: Les dialogues Talents sont des rencontres prévues trois fois par année entre un employé et son gestionnaire. L’objectif n’est pas nécessairement associé à l’évaluation de la performance, mais plutôt de s’offrir un moment de discussion en face à face afin de promouvoir l’écoute et l’échange de part et d’autre relativement aux réalisations, aux apprentissages provenant des succès et erreurs et sde ’entendre sur des objectifs couvrant les 100 et 1000 prochains jours.

Open-up: Il s'agit d'une initiative volontaire où l’employé exprime à son gestionnaire le désir de connecter avec un autre individu de l’organisation. Cette opportunité permet de s’ouvrir sur les nombreuses autres fonctions au Cirque et, dans certains cas, de s’imprégner de bonnes pratiques entre des secteurs qui ne se côtoient habituellement pas.

--

Nicolas Panet-Raymond participera à la conférence Infopresse Culture d'entreprise et formation professionnelle, le 11 septembre 2019. 

En couverture: le spectacle Bazzar / photo: Marie-Andrée Lemire