Développez vos compétences
et celles de vos équipes!
Accueil

    Quand Facebook permet aux PME de jouer dans la cour des grands

     «C’est la première fois de l’histoire que les petites marques peuvent rivaliser avec les grandes», affirme Garrick Tiplady, directeur de Facebook et Instagram Canada, en parlant de leur croissance stimulée par les médias sociaux. Il répond à quatre questions sur les stratégies et tendances sur ces plateformes.

    garrick Tiplady

    facebook et instagram canada

    Qu’est-ce qui est surprenant par rapport à la croissance des PME sur Facebook et Instagram?

    Lorsqu’on observe le classement des biens de consommation courante, 49% des marques appartiennent à des petits fabricants. C’est un important changement par rapport à ce que l’on voyait avant!

    Au Canada, 79% des gens qui sont sur Facebook suivent des PME. Et c’est sans compter que plus de 50% des PME qui ont connu une croissance sur Facebook mentionnent que celle-ci leur a permis d’embaucher de nouveaux employés.  

    L’intérêt de passer par des plateformes comme Facebook et Instagram réside dans la possibilité qu’elles offrent de connecter avec des gens, plus précisément, une communauté, et de lier celle-ci au commerce. L’entreprise montréalaise Miss Boon illustre bien toute l’importance de cette combinaison gagnante.

    Sa fondatrice aimait beaucoup les plantes et avait fait des arrangements végétaux son passe-temps. Elle a ensuite commencé à les vendre dans Marketplace, sur Facebook. Constatant une demande pour ce type de produit, elle en a alors fait la vente en ligne sur Facebook et Instagram pour finalement ouvrir une boutique.

    Et ce qui est frappant aussi, c’est qu’un sondage révèle que 50% des PME estiment qu’Instagram aide à propulser l’entrepreneuriat féminin. Un chiffre qui s’explique, selon les sondeurs, par le fait que la plateforme permet de connecter avec la communauté plus facilement.

    Comment les PME peuvent-elles créer plus d’engagement via ces plateformes?

    Dans la dernière décennie, l’engagement des consommateurs envers les marques a changé du tout au tout: ils veulent maintenant faire partie d’une communauté qui partage les mêmes valeurs et passions qu’eux. Et c’est cette voie que les entreprises doivent emprunter pour les rejoindre.

    «Facebook sert surtout à créer une communauté et un engagement envers sa marque, tandis qu’Instagram est davantage une plateforme de découverte.»

    Facebook et Instagram ne répondent pas aux mêmes objectifs. Facebook sert surtout à créer une communauté et un engagement envers sa marque, tandis qu’Instagram est davantage une plateforme de découverte. De nouvelles façons de discuter avec les consommateurs ont été proposées, notamment avec les Stories, d’abord lancé sur Instagram, puis maintenant aussi dans Facebook et Messenger. Ce sont maintenant des milliards de Stories qui sont partagées chaque jour. Au-delà de la fonction, certains ont compris qu’ils pouvaient enrichir le dialogue avec les consommateurs.

    L’entreprise montréalaise Hopper en est une bonne illustration. Cette dernière a commencé à utiliser cette fonctionnalité pour mettre en lumière les destinations qu’elle propose et a réussi à créer un nouveau dialogue avec la clientèle par rapport à ce sujet.

    Une petite entreprise qui souhaite communiquer avec sa communauté devrait stratégiquement utiliser les trois plateformes: Facebook, Instagram et Messenger. Comme les gens les utilisent différemment, les trois permettront d’atteindre le plus de personnes possible: 24 millions de Canadiens se trouvent sur l’un d’entre eux chaque mois.

    Qu’est-ce que les PME sous-estiment sur vos plateformes?

    Avant d’utiliser l'un de nos produits ou services, elles doivent comprendre le résultat qu’elles veulent obtenir, sans quoi l’argent qu’elles y mettent ne sera pas investi de façon judicieuse.

    61% de gens croient que la messagerie s’avère la meilleure façon de communiquer avec une entreprise. 

    Chez les entreprises qui ont du succès et avec lesquelles on travaille, on remarque notamment qu’une fois qu’elles connaissent leurs objectifs, elles effectuent divers essais dans cette direction pour optimiser les résultats qu’elles cherchent à produire.

    Aussi, l’utilisation de la messagerie directe par les entreprises, que ce soit par Messenger, Instagram ou toute autre application, commence à être de plus en plus populaire en Amérique du Nord, alors qu’elle l’est déjà en Europe. Ces plateformes offrent la possibilité aux consommateurs de discuter avec les entreprises comme ils le font avec leurs amis, ce qui ne se voyait pas auparavant.

    D’ailleurs, 61% de personnes croient que la messagerie s’avère la meilleure façon de parler à une entreprise et 74% estiment que ce moyen de communication offre une meilleure expérience à la clientèle.

    À mon avis, il s’agit d’une bonne manière de leur permettre de parler à une entreprise par le moyen qu’ils le veulent.

    Les entreprises devront donc prendre cela en considération lorsqu’elles tentent de créer ce dialogue en continu avec leurs clients, en temps réel, lorsqu’ils se trouvent sur la plateforme sociale.

    Quelles sont les tendances actuelles qui prendront de l’ampleur dans les prochaines années sur ces plateformes sociales?

    La croissance des Stories, lancée il y a deux ans, devrait se poursuivre et on devrait assister à une évolution dans la façon dont les gens et les marketeurs les utilisent. C’est un format qui diffère de tous les autres proposés jusqu’à maintenant aux entreprises. Il offre de grandes possibilités créatives pour engager les consommateurs autrement.

    Comme je l’ai déjà mentionné, l’emploi de Messenger et de la messagerie par les entreprises prendra de l’ampleur et ce sont celles qui seront capables de créer ce lien personnel avec les consommateurs qui se démarqueront.

    Aussi lancé en 2018, le service Watch est prometteur: 400 millions de personnes l’utilisent chaque mois. Il s’agit d’une autre avenue pour engager les consommateurs.

    Nous avons aussi proposé la fonction Shopping d’Instagram il y a quelques semaines aux États-Unis qui permet aux gens non seulement de découvrir des produits, mais de les acheter directement à partir de cette plateforme.

     

    Enfin, de plus en plus de marques devraient tirer profit du développement de la réalité virtuelle et augmentée. Lululemon l’a fait l’automne dernier dans le cadre d’un marathon en créant un environnement virtuel de méditation pour les coureurs.
     

     

     

    Photo: le logo de Facebook à l'entrée du siège social de Facebook