La référence en communication,
marketing, numérique et leadership

Comment déployer efficacement une stratégie intégrant l'IA?

De plus en plus d'entreprises voient l'intelligence artificielle (IA) comme une priorité stratégique qui peut contribuer à renforcer leur compétitivité. Mais, avant d'intégrer des solutions d'IA, il est essentiel de savoir si on possède les ressources nécessaires, de bien les évaluer et de se poser les bonnes questions.

«On ne peut pas faire apparaître des données comme par magie s’il n’y en a pas au départ», explique d’emblée Julie Lemonde, consultante principale chez Lemonde Stratégie, une agence de consultation en marketing numérique et de performance web.

julie lemonde

lemonde stratégie

Selon elle, la première chose à faire est d’évaluer ce qui est disponible à l’intérieur de l’entreprise. «Avez-vous déjà des données? Des indicateurs de performances? Des bases d’information?», pose comme questions de départ Julie Lemonde à ses clients avant toute élaboration d’une stratégie utilisant l'IA.

Et par base de données, on n'entend pas qu’un dossier Excel peu mis à jour, mais toutes les données qu’on peut recueillir grâce à des outils comme Google Analytics, ou encore, les statistiques liées aux réseaux sociaux. «Si on n'a pas de données au départ, c’est très difficile d’aller plus loin. Il faut une base», affirme-t-elle.

Pourquoi l'intelligence artificielle?

Il faut préciser les raisons pour lesquelles on veut développer une stratégie en intelligence artificielle. Ça peut sembler simple et même élémentaire, mais il s’agit d’une étape importante, notamment pour évaluer les besoins en ressources humaines et monétaires d’un tel projet. Julie Lemonde incite à se poser les questions suivantes: «Que veut-on faire avec l’IA? Est-ce pour automatiser une partie du travail? Ou alors pour mieux mesurer des indicateurs de performance? Ou est-ce plutôt pour aller plus loin dans l’analyse des données?»

«Si on n'a pas de données au départ, c’est très difficile d’aller plus loin.»

On peut ensuite plus facilement établir un budget et réunir une équipe. «Pour certains aspects d’IA, on n'a pas nécessairement besoin de développeurs. Les gens en marketing peuvent en faire une partie, pourvu qu’ils s’y intéressent et aient les bonnes ressources pour travailler», dit Julie Lemonde. Agir de la sorte peut faire baisser considérablement les coûts de mise en place de l’IA.

La voir comme un produit

La stratège numérique affirme que, souvent, les entreprises voient l’intelligence artificielle comme quelque chose de très complexe à implanter, ou encore, qu’elle correspond au fait que des robots remplaceront un jour tous les employés. «Mais il faut d’abord la voir comme un produit, comme une bonification des données», explique celle qui parle «d’intelligence augmentée» à ses clients.

«Il y a un fossé entre les chercheurs en IA, qui font la réputation mondiale de Montréal, et le monde du marketing.» 

«Il y a un fossé entre les chercheurs en IA, qui font la réputation mondiale de Montréal en tant que plaque tournante du domaine, et le monde du marketing, un peu à la remorque de l’implantation pratique de l’IA au sein du monde des affaires» ,souligne Julie Lemonde. Le marketing est nécessairement touché par la technologie, c’est donc essentiel de déployer une bonne stratégie. Et si on se pose les bonnes questions de base, c’est possible et intéressant à implanter.».

 

Photo de Carlos Muza sur Unsplash