La référence en communication,
marketing, numérique et leadership

Efficace, l’apprentissage par le jeu?

Jouer à l'âge adulte est perçu par certains comme une activité inutile, non productive, s'opposant à la conception du travail. Pas selon Gaëtan Namouric, fondateur de l'agence Perrier Jablonski, et Geneviève Desautels, fondatrice de la firme techno-pédagogique Illuxi.

Geneviève Desautels 

illuxi

L’engagement et le plaisir de jouer seraient en contraction avec l’effort nécessaire pour apprendre?

Geneviève Desautels, fondatrice d'Illuxi, qui propose de la formation par le biais d’expériences d’apprentissages interactives et immersives, croit plutôt qu’en étant «acteur de la formation plutôt que spectateur», les gens sont plus ouverts à l’apprentissage.

Puisque captif de l’expérience, l’apprenant concentre son attention dans une activité au contexte déterminé, régit par des règles particulières, très souvent explicites et limitées.

«Dès qu’on mentionne le jeu, ça donne une sorte de permission. On sort du cadre normalement autorisé.» - Gaëtan Namouric

En jouant, l’humain ne se retrouve pas dans son cadre d’apprentissage traditionnel, fait valoir Gaëtan Namouric, fondateur de Perrier Jablonski. «On ne s’attend pas à une réponse exacte, même si le jeu comporte des règles, dit-il. Dès qu’on mentionne le jeu, ça donne une sorte de permission. On sort du cadre normalement autorisé.»

Geneviève Desautels travaille en développement des compétences depuis 25 ans. Illuxi est née, en 2013, de sa propre expérience et d’un besoin, dit-elle. «Par manque de temps et de budgets, les gens me demandaient de la formation rapide. Je me suis arrangée pour trouver un moyen de répondre à la demande de mes clients.»

«Si les employés sont plus ouverts à ce type de formation, ce sont davantage les patrons qu’il faut convaincre» - Geneviève Desautels

Si les employés sont plus ouverts à ce type de formation, ce sont davantage les patrons qu’il faut convaincre, estime Geneviève Desautels. Pour les persuader d’embarquer dans l’expérience, Illuxi accumule des données sur sa plateforme et sur les choix que font les participants pendant l’exercice. «Les dirigeants ont accès à cette information.»

Comprendre par l’empathie

Gaëtan Namouric

perrier jablonski

«Nous sommes tous obsédés par des réponses rapides et exactes, soit le contraire de la créativité, indique Gaëtan Namouric. Les idées identifiées dans la douche nous surprennent alors que l’on ne s’y attendait pas. Elles surviennent quand la pensée se relâche.»

Alors que l’adulte est dans le contrôle, l’enfant lui, est dans l’exploration et le lâcher-prise. «Le jeu permet de réveiller l’enfant qui est en nous, ajoute-t-il. On se remet dans un monde de possibilités plutôt que dans un monde d’exactitude.» Et c’est justement cette impression d’exactitude qui est remise en question par le jeu. «Toute l’agence est rassurée lorsque la campagne publicitaire a plu à 83% des gens. Mais qu’est-ce que ça veut dire concrètement?»