La référence en communication,
marketing, numérique et leadership

Sophie Banford présidera le concours Lux 2019

L'associée, éditrice et directrice générale de KO Média et KO Éditions apportera sa vision éditoriale à cette 21e édition du concours Lux, qui récompense chaque année le meilleur de l'illustration et de la photographie.

Quelle est votre vision de cette nouvelle édition du concours Lux?

Nous vivons dans une époque où tout le monde peut créer des images. Nos appareils sont de plus en plus performants. Les outils pour les sublimer se multiplient, ne cessent de s’améliorer et de se simplifier.

Les photos et les illustrations que nous analyserons devront faire preuve d’une grande maîtrise du médium. Il y a énormément de talent au Québec, je souhaite que le jury soit ébloui et que le choix ne soit pas facile. 

Les pièces que je désire voir récompenser sont celles qui sollicitent à la fois la tête et le cœur... Donc des images qui ont un point de vue différent sur le monde, celles qui nous font réfléchir, mais aussi celles qui racontent une histoire et qui nous touchent.

Dans un monde où les communications et le contenu abondent, en quoi l'illustration et la photographie permettent de mieux se démarquer?

Pour arriver à se démarquer, il faut trouver sa voix, sa personnalité. Il faut éditer sa pensée pour pouvoir la transmettre. Et, bien sûr, il faut avoir quelque chose à dire. Toute image part d’un bon contenu. 

Quel est, selon vous, le futur de la photographie et de l'illustration?

Comme se sont des moyens de communication puissants et qu’elles ont un langage universel, je crois que la place qu’elles ont en ce moment continuera de grandir.  On assiste à un phénomène extraordinaire où de plus en plus d’humains l’utilisent pour s’exprimer et pour se définir. C'est beau et ça ne fait que commencer. 

Les artisans ont jusqu'au 29 mars pour inscrire leurs projets.

--

Sophie Banford cumule plus de 15 ans d’expérience dans l’édition et plus spécifiquement, dans les magazines féminins québécois. Au fil des années, elle a porté les chapeaux de rédactrice en chef, de directrice de contenus et d’éditrice pour de nombreuses publications de premier plan, dont Châtelaine, Loulou, Clin d’œil, Moi&cie et Signé M. Elle a fait le saut chez KO Média en 2015 où elle agit à titre de directrice générale. Elle occupe également la fonction d'éditrice pour les magazines Véro, di Stasio, K pour Katrine, Édition Papier ainsi que toutes les autres publications de KO Éditions

Elle a aussi été choisie Personnalité Infopresse 2018.