La référence en communication,
marketing, numérique et leadership

Valoriser les employés par la bienveillance

Arc-boutant de la marque employeur, le bonheur au travail favorise inévitablement la rétention et l’embauche, selon le cofondateur de Locomotive, Jean-François Chaîné. Entre les aspirations individuelles, le sentiment d’appartenance et l’épanouissement au-delà de l’entreprise, la boîte opte pour la valorisation de ses employés selon une structure personnalisée. 

Horaire flexible, semaine de quatre jours ou voyage d’équipe payé, les besoins de chaque individu varient considérablement selon son âge, son statut ou ses objectifs, et c’est justement cette amplitude que Locomotive a choisi de combler, il y a 12 ans, dans l’appartement du président Frédéric Marchand, alors que l’entreprise n’avait «ni argent, ni client, ni contact». «Nous avons commencé en priorisant l’employé et 12 ans plus tard, nous sommes 25», raconte Jean-François Chainé.

L’agence entretient une vision très horizontale de ses projets et de la gestion de son effectif.

L’agence entretient une vision très horizontale de ses projets et de la gestion de son effectif, donc, dans une industrie où tout doit être rendu «demain matin». Pour les trois associés de Locomotive, qui n’avaient dès lors aucune expérience en gestion, il était primordial que les employés quittent le bureau à une heure décente. «On sent un vent de changement dans la culture d’entreprise, fait valoir Jean-François Chainé. On se rend bien compte qu’il est impossible d’être productif 12 heures par jour, 5 jours par semaine.»

jean-françois chainé

locomotive

Malgré l’évolution de l’industrie, Locomotive admet éprouver un léger syndrome de l’imposteur parce qu’encore trop peu d’entreprises usent de ce style de gestion. «Nous sommes de grands admirateurs de la conversation individuelle, autant pour discuter des problèmes professionnels que personnels.» 

L’idée pour le vice-président est de ne jamais laisser un employé à lui-même, et de ne pas toujours penser avec le portefeuille. «Nous sommes probablement moins profitables, mais nous entretenons une meilleure ambiance de travail.»

Afin de diminuer les erreurs et de mieux cerner les limites individuelles et technologiques, les équipes sont impliquées dès le début des mandats en se questionnant sur leur intérêt à travailler sur le projet. «Investir dans l’humain permet une meilleure rétention des employés», précise Jean-François Chainé. Alors que l’industrie du web accuse une importante pénurie de main-d’œuvre, l’accompagnement et le coaching s’avèrent également des investissements très rentables pour une entreprise. «Nos employés ne quittent pas la boîte et ceux qui partent nous demandent souvent d’y revenir», dit-il.

«Investir dans l’humain permet une meilleure rétention des employés.»

Invitée à présenter la conférence Work hard play harder a case for meaningfull environment, les 14 et 15 février derniers, dans le cadre des Awwwards à Amsterdam, Locomotive y a présenté son style de gestion privilégiant le bonheur au travail. L’agence est repartie avec le prix Jury vote pour Agency of the year 2018, qu’elle doit entre autres, à la valorisation de ses employés, selon Jean-François Chainé.