Développez vos compétences
et celles de vos équipes!
Accueil

    Solutions média jase… du temps des fêtes

    Au Québec, on déchire sa chemise à propos du sens du mot « tourtière » et des chansons qu’il est acceptable de diffuser après le mouvement #moiaussi. Mais s’il y a une tradition des fêtes qui ne se discute pas, c’est bien le Bye bye. La mythique revue de fin d’année télévisée attire, bon an mal an, environ 5 millions de spectateurs*, et 5,3 millions en 2018. Parions que les Québécois ont été plus nombreux à regarder le Bye bye l’an dernier qu’à manger du ragoût de pattes!

    Les fêtes sont une occasion en or pour les annonceurs – et en particulier la soirée du 31 décembre. On en parle avec deux filles bien branchées chez CBC/Radio-Canada Solutions Média: Patricia Châteauneuf, directrice des ventes nationales multiplateformes et innovations clients, et Nathalie Grig, directrice, créativité média. Leurs équipes font le lien entre les clients (Patricia), la production et la programmation (Nathalie) afin de s’assurer que tous passent une soirée unique, tant les auditoires que les annonceurs et les créatifs.

    patricia châteauneuf

    solutions médias

    Qu’est-ce que le temps des fêtes offre de particulier sur le plan créatif pour les annonceurs ?

    Patricia Châteauneuf (PC): Les fêtes sont une période où les gens se rassemblent, un temps riche en émotions, en rires… C’est donc une fenêtre unique pour les toucher.

    Nathalie Grig (NG): Comme l’auditoire est dans un état d’esprit axé sur le partage et la complicité, on remarque que les annonceurs sont en phase avec cette atmosphère. Ils en profitent pour remercier leur clientèle, offrir leurs vœux et, en guise de cadeau, proposer une publicité différente, audacieuse et créative pour émouvoir ou faire rire.

    Nathalie Grig

    solutions médias

    Le Bye bye de la pub, de retour cette année pour une deuxième édition, encourage fortement cette créativité, n’est-ce pas ?

    PC: Bien avant la création du Bye bye de la pub, les annonceurs qui réservaient un espace publicitaire à ICI TÉLÉ le 31 décembre demandaient à leurs équipes de créatifs de se dépasser, parce qu’ils savent que les téléspectateurs parlent des publicités de cette soirée pendant tout le mois de janvier – tout autant que des sketches du Bye bye ! Mais le phénomène est encore plus fort depuis que nous avons lancé le Bye bye de la pub. Les agences prennent leur implication à cœur.

    NG : Le concours du Bye bye de la pub est une des rares occasions où ce sont les téléspectateurs qui sont invités à voter pour récompenser les meilleures publicités. L’objectif est de saluer la créativité publicitaire d’ici. Nous voulons aussi favoriser la création de concepts publicitaires originaux, propres à notre réalité et au contexte des fêtes de fin d’année.

    «Nous voulons aussi favoriser la création de concepts publicitaires originaux, propres à notre réalité et au contexte des fêtes de fin d’année.»

    Par exemple, une grande marque comme Coca-Cola pourrait simplement diffuser une adaptation d’un concept créé à l’international. Mais son équipe a plutôt fait appel à nos services de conception et de production à la carte pour concevoir une pub originale qui sera diffusée le soir du Bye bye.

    Avec le Bye bye de la pub, ICI TÉLÉ offre 90 minutes de vrai contenu original aux téléspectateurs: les 60 minutes de sketches du Bye bye, mais aussi les 30 minutes de publicité. Les téléspectateurs restent devant leur écran pendant les pauses pour ne rien manquer!

    Sans compter que les émissions de fin d’année sont exceptionnellement populaires chez nous…

    NG: Oui, Radio-Canada a créé une véritable tradition du temps des fêtes avec le Bye bye. Et maintenant, cette tradition s’étend à la soirée au complet: elle commence dès 19 heures avec En direct de l’univers, puis À l’année prochaine, Infoman et enfin le Bye bye.

    PC: Sur le plan de la population rejointe et sur celui de la créativité publicitaire, le Bye bye est un peu notre Super Bowl à nous! La soirée du Nouvel An à ICI TÉLÉ est même plus regardée au Québec que le Super Bowl au Canada anglais. Et le Bye bye lui-même rafle 92 % des parts d’écoute au Canada francophone, c’est unique !

    «Le Bye bye est un peu notre Super Bowl à nous!»

    Radio-Canada a pour mission d’encourager la création locale de contenus. C’est valable pour les émissions, mais aussi en publicité. Et la popularité exceptionnelle de la soirée du 31 décembre en fait un terrain de jeu fabuleux pour les créatifs et les annonceurs!

    --

    Chaque mois, Solutions Média jase d’une tendance de l’industrie, faits et chiffres à l’appui. Un 5 minutes bien investi!

    *Nombre de téléspectateurs total en tenant compte de la diffusion du 31 décembre et de la rediffusion du 1er janvier. Source : Numeris (PPM), Québec francophone, Tous 2+, 31 décembre 2018, auditoire moyen minute et parts de marché basées sur les 35 chaînes commerciales francophones.

    En couverture: une photo de Thanakorn Phanthura pour Pexels