Développez vos compétences
et celles de vos équipes!
Accueil

    Optimiser l'utilisation des réseaux sociaux en 2020

    Collaboration spéciale – À la suite du Sommet médias sociaux 2020, Franck Nlemba, chef, stratégie numérique et science des données de Valtech Canada, propose plusieurs solutions pour utiliser les réseaux sociaux comme outils stratégiques dans le développement d'affaires. 

    franck nlemba

    valtech canada

    Les Canadiens font partie des citoyens les mieux connectés dans le monde. Les derniers chiffres obtenus parlaient de +80% des Canadiens possédant un compte sur les réseaux sociaux.

    Cette réalité sociale s’est très rapidement traduite en réalité d’affaires pour les entreprises et les PME. Elle a également conduit sur les 10 dernières années à plusieurs changements dans les équipes marketing. D’abord vue comme une simple fonction support, la gestion de communautés est progressivement devenue une activité stratégique en permettant notamment une communication directe avec l’audience.

    Cependant, dans un monde dominé par la donnée, et où les équipes marketing ne disposent pas d’un budget illimité, les questions ci-dessous méritent réflexion:

    • Quelle est la valeur ajoutée des réseaux sociaux aux activités de l’entreprise?
    • Quel est l’investissement nécessaire pour en tirer profit?
    • Quel est le retour sur investissement des budgets de gestion de communautés ou de campagnes sur Facebook, Instagram, LinkedIn, etc?

    Renforcer ses équipes avec des personnes curieuses du fonctionnement des algorithmes

    «La solution: collaborer avec des équipes d'analystes et des équipes de marketing numérique.»

    Quelles tactiques de communication employer sur Facebook, Twitter, Instagram,
    Youtube et LinkedIn? 

    Il est difficile, pour une analyse approfondie des plateformes numériques, de s’appuyer uniquement sur l’expertise des gestionnaires de communautés pusiqu'il est moins évident pour ces derniers de justifier le succès d’une publication par rapport à une autre. Les images ou les vidéos, par exemple, génèrent plus d’engagement. Mais sait-on pourquoi? 

    La solution réside certainement dans la collaboration des équipes d’analystes (qui maîtrisent les logiciels et outils d’analyse approfondie ou des langages comme python) et les équipes de marketing numérique. Cette association permet notamment de comprendre les bonnes fréquences de publications pour ses audiences, l’importance des premières minutes vidéo sur Youtube ou encore la pertinence des showcase pages sur LinkedIn dans une logique de maximisation de l’engagement.

    Demander de l’aide pour optimiser ses budgets

    Selon nos calculs, les publications qui ne sont pas sponsorisées sur Facebook ou sur les réseaux sociaux en général seront visibles uniquement par 5 à 20% de l'audience. Ceci revient à dire que si une entreprise possède une page avec 1M d’abonnés, seulement 50 à 200K des utilisateurs seront capables de voir ses publications.

    Une expérience nous a permis de répondre aux questions suivantes en utilisant des corrélations ou des boxplots:

    • Quelle est la corrélation entre le budget dépensé et le reach?
    • Quelle est la corrélation entre le budget dépensé et le taux d’engagement sur les publications?
    • Quels sont les types de formats publicitaires les plus efficaces: photo, vidéo, carrousel?
    • Quels sont les contenus ou publications qui ont particulièrement bien performées sur une période donnée et pourquoi? Ce succès est-il réplicable ou alors est-ce un hasard?​

    La conclusion la plus significative concernait un test où nous avons obtenu des résultats plus significatifs en terme d’engagement lorsque l’équipe investissait de plus petits montants (50$) sur plusieurs publications sur un même sujet, plutôt que de mettre un gros budget (300$) sur une seule publication. Ce type d’expérience permet d’améliorer son retour sur investissement.

    Créer une synergie entre les activités sur les réseaux sociaux et les autres leviers 

    Pour ses activités, l’entreprise utilise différents canaux numériques et physiques. Par exemple, dans l’aéronautique, la vente se passe loin de Facebook, Instagram, LinkedIn… Il est donc stratégique de créer et de démontrer la synergie entre les différents canaux numériques (SEO, infolettre, consultation des pages de destination du site web etc.)

    Évangéliser en interne pour prouver la valeur de son travail

    «Il n'existe pas meilleurs ambassadeurs que ses propres employés.»

    Pour Christina P. de Pratt and Whitney, il est important de bien communiquer à l'interne les objectifs des réseaux sociaux. En effet, il n’existe pas meilleurs ambassadeurs de la compagnie que ses propres employés. Cependant, ce sont les exécutifs qui décident des budgets. À cet effet, les tableaux de bord (Power BI, GDS, etc.) sont des outils collaboratifs qui permettent de rapprocher par la donnée les objectifs d’affaires de la compagnie à la gestion des communautés et des campagnes sociales. 

    Une définition claire des indicateurs de mesure de la performance les plus significatifs, comme par exemple le taux d’engagement par dollar dépensé, facilitera la mesure des efforts de équipes.

    Est-ce que votre organisation, entreprise ou équipe dépend, de près ou de loin, du fonctionnement d’un ou de plusieurs algorithmes? 

    Si la réponse à cette question est «oui», il est désormais vital pour le succès des opérations marketing d’en connaître le fonctionnement pour avoir des conversations personnalisées avec les différentes communautés sur les réseaux sociaux.

    Ceci permettra également d’améliorer la feuille de route de développement d’une offre de services ou de produits, de maîtriser les budgets et les dépenses des campagnes publicitaires et d’améliorer de manière significative votre visibilité en ligne.

    --

    Au Sommet Médias sociaux 2020 tenu en octobre, Franck Nlemba, lead stratégie numérique et science des données de Valtech a discuté avec la New-Yorkaise Christina Polaski, responsable de la stratégie médias sociaux monde de Pratt & Whitney, des défis des industries dites traditionnelles en matière de médias sociaux.