Développez vos compétences
et celles de vos équipes!
Accueil

    L’émoji a-t-il sa place au bureau?

    Omniprésents sur les réseaux sociaux et dans les échanges personnels, les émojis se démocratisent dans les courriels professionnels. Il est désormais courant de trouver un pouce levé, un clin d’œil ou un sourire dans les messages de ses collègues. Existe-t-il cependant des règles quant à l’utilisation de ces pictogrammes en entreprise? Analyse d’Alexandre Sagala, président de Pertinence Média.

    aLEXANDRE SAGALA

    PERTINENCE MÉDIA

    Selon une récente étude menée par Adobe, 61% des personnes adeptes des émojis admettent les utiliser dans le cadre professionnel. Intégrés dans les claviers des smartphones au début des années 2010, les ces petits pictogrammes ont peu à peu conquis le langage textuel, au point de s’inviter dans les échanges professionnels. Pour Alexandre Sagala, président de Pertinence Média et expert dans les stratégies marketing par courriel, cette démocratisation est favorisée par l’arrivée des milléniaux dans les entreprises. «C’est un phénomène générationnel. Les jeunes professionnels transmettent leurs méthodes de communication à travers leurs échanges avec leurs collaborateurs et leurs supérieurs», dit-il.

    36% des professionnels utilisent l'émoji avec une personne du même niveau hiérarchique que le leur.

    Malgré la démocratisation de son usage, l’émoji doit être manié avec précaution et parcimonie dans le cadre professionnel. Pour Alexandre Sagala, l’utilisateur ne doit pas oublier de s’interroger sur le moment et surtout sur l’audience de son message au moment d’envoyer un smiley. «Si c’est l’anniversaire d’un vice-président, un employé peut tout à fait envoyer un courriel accompagné d’un émoji symbolisant la fête. En revanche, il ne viendrait pas à l’idée d’un collaborateur d’envoyer des rapports trimestriels à son supérieur avec un émoticon de chat.» Sur ce dernier point, l’étude Adobe révèle d’ailleurs que 36% des professionnels utilisent l’émoji avec une personne du même niveau hiérarchique que le leur, et seulement 13% admettent envoyer ces pictogrammes sans se soucier de la hiérarchie de leur interlocuteur.

    Dans le doute, s'abstenir

    «Les émojis sont une nouvelle forme de ponctuation.»

    Pour presque 8 professionnels sur 10, l’utilisation des émoticons agit positivement sur les affinités professionnelles, et plus de la moitié estiment qu’ils rendent les retours négatifs plus faciles à accepter. «Les émojis sont une nouvelle forme de ponctuation. Cela revient à écrire un courriel avec un point d’exclamation ou des majuscules. Ils sont très visuels et donc très efficaces lorsqu’on souhaite transmettre une idée ou un avis», dit Alexandre Sagala. Mais, comme la ponctuation, attention aux excès. «Si l’émoji est trop utilisé, la lecture devient désagréable. Il faut savoir l’employer avec soin.» Attention également aux mauvaises utilisations qui peuvent entraîner des doubles sens inappropriés.

    En règle générale, l’émoji est permis dans des échanges avec des collaborateurs proches, ou d’un niveau hiérarchique similaire. Dans les autres cas, son utilisation doit être questionnée et modérée. «Dans le doute, il est conseillé de s’abstenir, conclut Alexandre Sagala. Si on se pose la question de la pertinence ou non d’un émoji dans un courriel, c’est qu’il n’a probablement pas sa place.» 

    --

    Alexandre Sagala est également formateur Infopresse. Pour en savoir plus, cliquez ici