Développez vos compétences
et celles de vos équipes!
Accueil

    Séduire et intégrer la relève dans son entreprise

    Pour une entreprise, recruter un stagiaire est un moyen très efficace d'assurer sa relève. Encore faut-il savoir séduire et, surtout, retenir les meilleurs éléments. Explications avec Alyssa Ierfino et Jean-Frédéric Daigneault de GSoft

    Alyssa Ierfino

    gsoft

    Étape clé dans la formation d’un étudiant, le stage est l'occasion de se confronter aux réalités d’une entreprise et de mettre en pratique les compétences acquises lors de son cursus scolaire. Pour l’employeur, l’arrivée d’un stagiaire permet d'assurer sa relève, mais aussi de questionner ses fonctionnements grâce à de nouveaux points de vue. 

    «Les stages nous aident à nous remettre en question et à réfléchir à de nouvelles approches et de nouvelles pratiques au quotidien», relève Alyssa Ierfino, responsable de la relève chez GSoft. L’entreprise technologique a d’ailleurs mis en place une stratégie pour attirer les stagiaires les plus prometteurs. «Considérant que nous sommes dans un contexte de plein emploi, et que cette tendance n’est pas prête de s’inverser, notre premier objectif est de créer un lien direct entre les universités et notre entreprise, ajoute Alyssa Ierfino. Nous accompagnons les étudiants dans leur processus de développement universitaire et professionnel et formons une relève ambitieuse pour assurer la pérennité de notre entreprise, mais également celle de toute l’industrie.»

    «Nous formons une relève ambitieuse pour assurer la pérennité de notre entreprise, mais également celle de toute l’industrie.»

    Une approche centrée sur l'expérience et les défis

    Le recrutement d’un stagiaire est un exercice qui requiert une approche particulière. «On ne peut plus seulement afficher une offre de stage et attendre que les candidats se présentent. Ils n’ont jamais été aussi sollicités, explique Jean-Frédéric Daigneault, stratège chez GSoft. Il faut faire l’effort de s’intéresser vraiment à eux, à leurs intérêts et à leurs besoins.»

    Jean-Frédéric Daigneault

    gsoft

    Pour s’assurer d’attirer l’attention des meilleurs stagiaires, l’entreprise doit également passer d’une approche de gestion de personnel et de parcours de carrière classique à une approche centrée sur l’expérience, les apprentissages et les défis.

    Si les étudiants ont acquis des compétences théoriques sur les bancs de l’école, le stage doit leur permettre de développer des habiletés relationnelles et professionnelles. «Il faut être moins dans la complaisance et ne pas tomber dans le piège d’espérer que le minimum est suffisant pour les convaincre de faire un stage chez nous. Il faut gagner leur confiance», ajoute Jean-Frédéric Daigneault.

    L'intégration, facteur clé de succès

    «Les stagiaires ne sont pas dupes et veulent avoir un réel impact.»

    Les premiers jours d’un stagiaire dans une entreprise sont déterminants pour la suite de son expérience. Aux responsables de leur montrer qu’ils font réellement partie d’une équipe, qu’ils n’ont pas un rôle alternatif aux employés permanents.

    Pour Alyssa Ierfino, «les stagiaires ne sont pas dupes et veulent avoir un réel impact». Les entreprises doivent mettre en place un mentorat proactif et un accompagnement adapté à leurs besoins, pour leur démontrer qu'ils sont considérés à leur juste valeur.

    Afin de limiter l’appréhension naturelle et le stress liés à une première expérience professionnelle, les entreprises ne doivent pas négliger l’étape d’intégration dès le premier jour. Tour complet des installations, présentation au reste de l’équipe, sensibilisation à la culture d’entreprise et aux moments formels et informels doivent être réalisés le plus tôt possible.

    «Ce qui rend les stagiaires inconfortables, c’est souvent les interactions avec les employés plus seniors. Est-ce que je peux partager mes idées devant un supérieur? Ce sont des questions qu’on ne peut résoudre sur les bancs de l’école. Notre responsabilité est de les aider dans cet aspect intangible de la communication», mentionne Alyssa Ierfino.

    Enfin, l’entreprise ne doit pas négliger le suivi régulier tout au long du stage. En plus des rétroactions d’équipe et individuelles prévues, des rencontres peuvent être organisées avec le mentor, le gestionnaire et/ou le responsable de la relève de l’entreprise. L’objectif? S’assurer que le stagiaire soit satisfait de son expérience, mais aussi de le sonder sur son avenir et de l’accrocher pour un poste permanent.

    --

    Photo: GSoft