Développez vos compétences
et celles de vos équipes!
Accueil

    Une dépendance qui a des conséquences sur la planète, dénonce De Facto

    SÉLECTION NOVEMBRE 2019 – Depuis 2004, année de création de De Facto par le Réseau du sport étudiant du Québec (RSEQ), la mission de l’organisme vise à exposer les activités socialement inacceptables de l’industrie du tabac. Mais en 2019, comment sensibiliser un jeune public toujours plus blasé quant aux effets néfastes de la dépendance? Publicis Montréal propose une campagne s’appuyant sur un nouvel angle susceptible d’interpeller les 17-25 ans: l’environnement.

    Le mandat

    Alors que le tabagisme diminue dans tous les segments de la population, la consommation de celui des 17-25 se maintient depuis plusieurs années, souligne Laurence Delwaide, directrice de la stratégie de Publicis Montréal. «Près de 30% des jeunes de ce segment sont fumeurs», dit-elle. 

    Devant la stagnation de la consommation de la cible, De Facto et l’agence ont conclu que le ton du message devait changer. L’idée : produire une campagne d’impact qui rappelle aux jeunes qu’ils sont manipulés par les cigarettiers, toujours en évitant d’accuser les consommateurs. 

    L’insight

    La fin de l’adolescence et le début de l’âge adulte sont parfois marqués par un refus de l’autorité, note Mélissa Charland, directrice de création adjointe chez Publicis Montréal. «Les jeunes deviennent imperméables à l’argumentaire de la santé, parce qu’on va tous finir pas mourir. Et ce n’est pas avec un message corporatif ou gouvernemental qu’on allait attirer leur attention. Il fallait un nouvel angle pour leur parler de la cigarette.» 

    Entre les mégots abandonnés sur le sol et les substances chimiques utilisées pour la fabrication des cigarettes, les produits du tabac détruisent un peu plus les écosystèmes et la biodiversité, chaque jour. «C’est une contradiction de fumer quand on veut sauver la planète» laisse tomber Laurence Delwaide. On voulait apprendre quelque chose aux jeunes, créer une brèche.» 

    «On aborde la consommation de tabac avec des statistiques environnementales. On fait appel à l’intelligence des jeunes et à leurs valeurs», poursuit Mélissa Charland. Un bel arrimage donc, entre les gestes qu’ils souhaitent poser pour la planète et ceux qu’ils devraient poser pour leur santé. 

    Le déploiement 

    La campagne se décline en deux messages vidéo de 15 secondes diffusés sur le web et à la télé, en affichage dans les écoles secondaires, puis les cégeps et les universités, en plus de publications sur la page Facebook de De Facto. 

    Annonceur: DeFacto - RSEQ - Stéphane Boudreau, Maxime Aubé
    Agence: Publicis
    Média: Radiance
    Réalisation: Jérémie Saindon
    Maison de production: 4zéro1
    Post-production: Post 430
    Sonorisation: Video Nerve
    Colorisation: Outpost
    Photographie: Shoot Studio - Martin Girard 
    Maison de production: Shoot Studio

    ----

    Chaque mois, Infopresse, en partenariat avec CBC Radio-Canada Solutions Média, présente une sélection éditoriale de ce qu’il se fait de mieux en publicité, en numérique, en média et en design.

    Envoyez-nous vos réalisations pour la sélection de projets du mois à l'adresse suivante: selection@infopresse.com