Développez vos compétences
et celles de vos équipes!
Accueil

    Étude Ad hoc-Infopresse: les milléniaux en demande de culture d’entreprise

    Pouvoir se développer professionnellement, partager les valeurs de l’entreprise et avoir une vie sociale au travail sont quelques-uns des critères déterminants pour les 18-34 ans en matière d’emploi, rapporte l’étude Ad hoc-Infopresse sur les attentes des employés en matière d’emploi avec un focus sur les milléniaux. 

    Plus d’innovation, moins de prospérité

    À l’écoute (26 %), innovatrice (24 %) et flexible (21 %), tels sont les adjectifs qui décrivent le mieux les entreprises pour lesquelles les 18-34 ans ont envie de travailler, selon l’étude menée par Ad hoc et Infopresse. Les mots «créatif» (19 %) et «cool» (11 %) sont davantage mentionnés par les milléniaux que par la moyenne des employés sondés pour décrire leur employeur de rêve. A contrario, les adjectifs «prospère» (6 %), «solide» (7 %) et «visionnaire» (5 %) sont beaucoup moins cités par les 18-34 que par l’ensemble des personnes sondées. 

    Les employeurs gagnent à être plus souples

    Les horaires stables particulièrement recherchés (34%).

    La flexibilité est au cœur des préoccupations des jeunes. Ce critère se situe au deuxième rang du top 5 des motivations pour un nouvel emploi/employeur (41 %), juste derrière la rémunération concurrentielle (54 %). À noter également que les horaires stables sont également particulièrement recherchés de la part de ce public (34 %). Pour ce public, la conciliation travail-vie personnelle semble non-négociable au moment de choisir un nouvel emploi. 

    Valeurs et culture d’entreprise au cœur des préoccupations des 18-34

    La culture d’entreprise est également un élément important pour les 18-34 ans. En comparaison à la moyenne des employés du grand public, une plus forte proportion des milléniaux placent les éléments suivants dans leur Top 5 des critères les plus importants dans le choix d’un employeur : développement professionnel (22 %), valeurs de l’entreprise (17 %), développement personnel (17 %) et vie sociale au travail (15 %). Par ailleurs, ces derniers voient le travail comme un moyen de se réaliser et sont particulièrement attentifs à l’offre de formation proposée par une entreprise (12 %). 

    Une génération d’employés moins fidèle

    46% des milléniaux ont été sollicités par des employeurs extérieurs au cours des 2 dernières années.

    Et qu’en est-il de la mobilité? «Selon les résultats, les milléniaux se sentent désirés et ont la bougeotte», commente Nathalie St-Laurent. En effet, près de la moitié (46 %) rapportent avoir été sollicités par d’autres employeurs au cours des deux dernières années, et 41 % estiment probable de changer d’emploi au cours des deux prochaines années (dont 15 % très probable). Enfin, un répondant sur cinq (19 %) ne s’imagine pas passer plus de cinq ans chez le même employeur. En quête de nouveauté, de défis stimulants et de variété, les milléniaux n’hésitent pas à aller voir ailleurs et envisagent d’avoir plusieurs carrières dans leur vie. 

    Employeurs, tenez vos promesses

    . Un peu moins de la moitié des milléniaux estiment facile de trouver un emploi répondant à leurs attentes. Aux employeurs de prendre le temps de comprendre les attentes et les préoccupations de cette nouvelle génération. Par ailleurs, la communication est un enjeu clé. En effet, seulement 14 % des milléniaux perçoivent la promesse de leur employeur. Les entreprises doivent impérativement communiquer leurs éléments distinctifs pour séduire et retenir leurs jeunes talents.

    Les milléniaux passent à l’action

    45% des milléniaux souhaitent posséder leur propre entreprise.

    Dernier élément notable de l’étude: la fibre entrepreneuriale des milléniaux. En effet, près de la moitié (45 %) rêvent de posséder leur propre entreprise. Un chiffre qui peut également s’expliquer par le fait que les 18-34 ans peinent à trouver une culture d’entreprise qui correspond à leur vision et que la meilleure façon de trouver un emploi qui correspond à leurs valeurs, c’est de le créer soi-même. 

    --

    En couverture: Unsplash