Développez vos compétences
et celles de vos équipes!
Accueil

    Les industries créatives se donnent rendez-vous à la 3e édition d'Hub Montréal

    Pour découvrir le meilleur de la créativité, rencontrer des talents et partenaires et favoriser le rayonnement des industries créatives québécoises, la 3e édition d'Hub Montréal propose des conférences et des moments de réseautage à l'espace des 7 Doigts, du 18 au 21 novembre. Entrevue avec Dominique Lebel et Jonathan Belisle, respectivement vice-président et directeur de la conception de Behaviour, qui participeront au marché international des industries créatives à titre d'intervenants. 

    En 2019, la conférence d’ouverture d’Hub Montréal sera consacrée aux opportunités d’affaires au Québec. Aujourd’hui, quels éléments jouent en faveur des entreprises qui souhaitent investir dans la région?

    dominique lebel

    behaviour

    Dominique Lebel Le Québec connaît un âge d’or pour le développement d’entreprises en technologies. Nous avons les talents, avec un milieu académique de plus en plus investi, et sommes de plus en plus attractifs vis-à-vis des talents internationaux. Les industries créatives québécoises sont aujourd’hui un secteur de l’investissement qui n’a jamais été aussi puissant, avec des programmes gouvernementaux très attrayants. Par ailleurs, les écosystèmes travaillent de plus en plus ensemble, comme par exemple le jeu vidéo et l’intelligence artificielle. Enfin, nos talents évoluent dans un cadre de vie exceptionnel et nous jouissons d’une géographie rêvée, à mi-chemin entre les marchés américains et européens.

    Estimez-vous que le potentiel créatif de Montréal soit assez connu et reconnu à l’international?

    DL Pas suffisamment. Il faut avoir l’honnêteté de dire que placer Montréal comme hub créatif mondial reste un défi. Nous avons fait des avancées incroyables ces dernières années et de plus en plus de créateurs et d’entreprises créatives montréalaises dans plusieurs secteurs sont aujourd’hui reconnus à l’international. Mais il reste beaucoup à faire. La compétition entre les villes créatives est mondiale. Lorsqu’on s’améliore, les autres le font aussi.

    Dans le jeu vidéo, le Québec est l’un des centres de développement les plus importants au monde après le Japon et la Californie. Mais il faut encore travailler fort pour que notre industrie soit reconnue à sa pleine valeur et que Montréal rayonne mondialement. C’est pourquoi des événements comme Hub Montréal sont si importants pour faire valoir nos atouts.

    jonathan belisle

    behaviour

    Jonathan Belisle Montréal occupe depuis longtemps une place de leader dans le jeu vidéo, mais cette ville présente aussi les signes d’un écosystème d’ambassadeur des meilleures pratiques en design immersif et en expériences de réalités mixtes et étendues.

    Cependant, la plupart des compagnies qui travaillent ne font pas leur chiffre d’affaires à Montréal et de nombreux joueurs ne sont pas encore organisés pour supporter entièrement les artistes à la base des innovations qu’ils commercialisent.

    Cette année, Hub Montréal présente plusieurs conférences autour du marketing expérientiel. Quels sont les enjeux pour les marques?

    JB Le marketing expérientiel s’est développé autour de la transformation du consommateur. Le Québec est un terrain de jeu dans ce domaine, mais les expressions les plus importantes se produisent souvent à l’extérieur du pays. Il est donc important de poursuivre l’éclosion de tous les formats d’expériences pour en faire un vrai signe distinctif de nos industries créatives. Le consommateur veut maintenant vivre une expérience de recherche, une connexion qui devient de plus en plus profonde car sa connaissance du design s’approfondit. 

    Les industries créatives en quelques chiffres

    • Plus de 2 100 projets de jeux vidéos complétés en 2017 (+64% par rapport à 2015) à l'échelle du pays. 
    • Depuis 2015, on estime à 66% la croissance de cette industrie qui emploie 11 000 personnes à temps plein avec des retombées économiques qui approchent le milliard de dollars au Québec.
    • Au Canada, on estime que le PIB généré par l’industrie du jeu vidéo était de 3.7 milliards de dollars en 2017.
    • Les studios d’effets spéciaux montréalais comme Rodeo FX et Scanline FX ont reçu de Québec respectivement 2 millions de dollars pour le perfectionnement de 300 employés existants et la création de 300 nouveaux postes en 2019.
    • À elle seule, l’industrie des arts visuels et effets spéciaux emploie à temps complet près de 35 700 personnes au Québec.
    • Réalité virtuelle (VR), réalité augmentée, (RA) et réalité mixte (RM) représentent l’avenir du divertissement visuel portable et concentrent bon nombre d’investissements. On estime qu’au Canada, d’ici 2020, pas loin de 9 milliards de dollars seront investis dans ces technologies.
    • La production de titres multimédias bénéficie d’un crédit d'impôt allant jusqu'à 30% des coûts de la main-d'œuvre admissibles, avec un crédit d'impôt supplémentaire de 7,5% pour les versions françaises.
    • L’animation par ordinateur et les effets spéciaux peuvent prétendre à un crédit d'impôt allant jusqu'à 16% des coûts de main-d'œuvre admissibles pour les services de production.

    --

    La 3e édition d'Hub Montréal, le marché international des industries créatives, se déroule du 18 au 21 novembre aux 7 Doigts à Montréal. Pour plus d'informations, cliquez ici.