La référence des professionnels
des communications et du design

Le Grand Sentier tente de connecter le public à ses 24 000 km de pistes

Deux ans après le lancement de sa nouvelle image de marque aussi créée par Tank, l'organisme responsable du Grand Sentier lance la première phase de sa campagne de notoriété visant à faire connaître le territoire de 24 000 km que traverse Le Grand Sentier.

La première offensive pancanadienne, autour du thème «Un lien profond», propose cinq capsules web qui présentent l’histoire de divers utilisateurs du Grand Sentier, un réseau de pistes multiusages partout sur le territoire du Canada, aménagé à l'aide de partenaires, de donateurs et divers paliers gouvernementaux.

L’organisme responsable a maintenant pour mission de l’améliorer et de le prolonger. «Maintenant que le Grand Sentier est achevé, notre but est de le faire connaître à tous afin que le plus grand nombre de personnes puisse découvrir, utiliser et apprécier ce trésor national», souligne Danielle St-Aubin, vice-présidente, marketing et communications, du Grand Sentier.

Mais 24 000 km de sentiers, ce n'est pas si facile à faire connaître. «Bien que Grand Sentier voulait cibler le public de tout le territoire canadien avec du contenu pertinent pour chacun, nous avons dû réalistement faire des choix, explique Jean-François DaSylva-Larue, directeur de création de Tank. Dans un monde idéal, on aurait été dans le Grand Nord aussi puisqu'une portion du sentier se rend au Nunavut.»

Les cinq capsules rendent ainsi compte de cinq territoires, soit l'Ouest canadien, les Prairies, le Québec, l'Ontario et les Maritimes. 

Tank a ensuite mené des recherches pour trouver des influenceurs ayant un propos unique et une relation avec le sentier qui dépasse le seul goût pour le plein air, dans le but d'offrir un contenu plus riche. 

Le défi créatif en était un de logistique. «On a eu la chance d'avoir une cliente très conciliante et consciente des échéanciers serrés, mentionne Jean-François DaSylva-Larue. On a dû réaliser les capsules en trois semaines, un défi en soi pour couvrir un aussi vaste territoire.»

L'équipe a dû sauter plusieurs étapes de production pour réussir à «attraper» les influenceurs qui étaient de véritables «sujets nomades», en constants mouvements. «Par exemple, une des personnes qu'on devait interviewer se rendait en vélo dans l'Ouest, et l'on a réussi à l'attraper dans Charlevoix. Ça a été le cas pour trois autres, précise-t-il. C'était tout un casse-tête de planification pour arriver à les intercepter dans les temps.» 

Même sur les lieux du tournage, Nicolas Fransolet – qui réalisait les capsules – et son équipe n'avaient que deux jours pour le repérage, le premier contact avec les influenceurs et le tournage des scènes. «On a dû prendre des plans même durant le repérage et commencer le montage pendant le tournage.»

Le Grand Sentier a été créé dans la foulée du 150e anniversaire du Canada, mais souhaite par cette campagne de notoriété l'ancrer dans les habitudes des citoyens et dans le patrimoine canadien, un peu à l'instar de Parcs Canada. D'où l'importance de tenter de faire vivre cette connexion, ce lien émotif avec le territoire, souligne le directeur de création. «On utilise ce langage de "lien profond" depuis la conception de l'identité du Grand Sentier. La notion de connexion a un double, soit celui de relier les citoyens canadiens d'un océan à l'autre et de les lier aussi émotivement.» 

En effet, Tank a créé l'identité visuelle et le site web de l'annonceur, dévoilés en 2016. 

En ligne depuis le 31 août pour profiter de la popularité des promenades en plein air à l'automne, l'offensive web se poursuit jusqu'au 10 octobre, et les capsules sont soutenues par des bannières web et une stratégie dans les médias sociaux.

Annonceur: Le Grand Sentier – Danielle St-Aubin, Jérémie Gabourg
Agence: Tank
Vice-présidence, création: Alexandre Gadoua
Direction de création: Jean-François DaSylva-Larue
Conception: Maxime Landreville
Réalisation vidéo: Olivier Bouchard
Service-conseil: Amina Ben Ameur
Production: Alt – Nicolas Fransolet, Luc Campeau, Jérôme Couture