La référence en communication,
marketing, numérique et leadership

La Saaq adopte un nouveau ton dans sa plus récente campagne

Si la Société de l'assurance automobile du Québec (Saaq) et Lg2 avaient misé sur une campagne choc l'an dernier pour parler des dangers de texter au volant, l'offensive de la rentrée adopte cette fois une approche qui joue sur les normes sociales.

Sous la signature «Tout le monde sait que c’est idiot de texter au volant.», la campagne de sensibilisation souhaite démontrer que texter en conduisant est un geste tout aussi dangereux qu’irresponsable.

L'an dernier, l'agence avait plutôt mis de l'avant l'importance de ne faire qu'une chose à la fois derrière le volant en démontrant les conséquences très graves et concrètes pour les automobilistes de texter tout en conduisant. 

«On voulait mettre l'accent cette fois sur le fait que texter au volant, c'est socialement inacceptable», souligne Luc Du Sault, associé, vice-président et directeur de création de Lg2 à Québec.

On voit ainsi dans le message quelqu'un prêt à tout pour que personne ne sache qu'il a texté au volant, parce qu'il se sent honteux face à son entourage. «Le message passe plus par le regard des autres afin d'établir une norme sociale. On est bien sûr dans l'extrême, mais plus les gens auront le sentiment que c'est inacceptable, plus on croit qu'ils se garderont une gêne.»

L'objectif était donc de faire réfléchir, mais en proposant une nouvelle façon d'aborder le sujet. «On a choisi dans une des exécutions de raconter une histoire de 60 secondes, car ça nous permet de créer une tension et un suspens pour mieux en arriver à une surprise. Ça ne se veut pas de l'humour, mais une petite fiction qui atterrit sur un message social et de sensibilisation.»

Les policiers du Québec ainsi que les contrôleurs routiers mèneront une opération nationale concertée sur le cellulaire au volant du 21 au 27 septembre. 

La distraction au volant est une des causes les plus souvent mentionnées par les policiers concernant les accidents routiers, souligne André Fortin, ministre des Transports, de la Mobilité durable et de l’Électrification des transports. En resserrant la loi et en continuant de sensibiliser les automobilistes, nous comptons améliorer la sécurité sur nos routes.»

Rappelons que depuis le 30 juin dernier, des sanctions plus sévères sont imposées aux conducteurs qui emploient leurs appareils au volant. La fourchette des amendes pour ce type d'infraction a été modifiée. Alors qu'elle était de 80$ à 100$, elle est passée à 300$ à 600$ et à cinq points d'inaptitude. Si un contrevenant récidive à l'intérieur de deux ans, il verra de plus son permis de conduire suspendu immédiatement pour une période de trois à 30 jours, en plus de recevoir une amende de 600$.

L'offensive sera déployée jusqu'au 30 septembre à la télévision, à la radio et dans les médias sociaux. 

 

Annonceur: Société de l'assurance automobile du Québec – Mélanie Grenier, Patrice Letendre
Agence: Lg2
Direction de création: Luc Du Sault
Création: Nicolas Boisvert
Planification stratégique: Catherine Darius, Sabrina Côté, Pier-Olivier Léonard, Alexandra Laverdière
Service-conseil: Camille Savard, Alexandra Laverdière
Production d'agence: Isabelle Fonta
Réalisation: Maxime Giroux
Direction photo: Sara Mishara
Production: Les Enfants – Geneviève Sylvestre
Postproduction: Mel’s
Son et ingénierie: BLVD v Olivier Rivard
Montage: Paul Jutras
Médias: Touché!