La référence des professionnels
des communications et du design

Hugo Dallaire à La Presse «pour mieux s'arrimer aux demandes des annonceurs»

La Presse a récemment nommé Hugo Dallaire (ex-District M) directeur, programmatique et développement stratégique. Ce poste a été créé dans l'optique de faire croître l'offre publicitaire du média, qui a dévoilé dernièrement sa volonté de se placer «au-devant de la parade publicitaire».

Si La Presse comptait déjà sur une équipe attitrée à la livraison de campagnes publicitaires, la nomination d'Hugo Dallaire s'inscrit dans une volonté du média de «faire plus pour s'arrimer aux demandes des annonceurs», explique Hugo Dallaire. «Les médias évoluent dans un milieu en transformation constante, et La Presse mise sur l'innovation afin de faire croître son offre. Le service de programmatique va donc certainement être appelé à grossir.»

«Le service de programmatique va certainement être appelé à grossir.»

Ainsi, en plus d'épauler l'équipe de vente en place, que ce soit en supervisant les demandes des annonceurs ou en développant des solutions sur mesure pour eux, Hugo Dallaire aura le mandat de trouver et d’accroître les occasions destinées à la croissance de l’offre et des revenus programmatiques de La Presse.

«Il y a eu beaucoup de changements en programmatique à La Presse dans les derniers mois (NDLR: ils sont répertoriés ici) pour développer une offre solide, ajoute Hugo Dallaire. Mon mandat concerne la croissance de l’offre et des revenus: gérer les ententes de partenariats, puis communiquer tous nos changements avec les gros joueurs en programmatique pour que tous les annonceurs puissent apprivoiser et profiter de ce public unifié qu’on peut maintenant leur offrir.»

«Ça va être plus facile pour les annonceurs de cibler les goûts et les intentions précises des lecteurs.»

Concrètement, les annonceurs pourront désormais profiter de nouvelles fonctionnalités, comme le géociblage de leurs campagnes ou encore le ciblage par champ d'intérêt. «Un lecteur de Laval qui aime la section automobile pourra être ciblé par un concessionnaire de la région», illustre Hugo Dallaire. Plusieurs segments d'auditoires, qui reflètent les différentes sections de La Presse+ (auto, voyage, sport, etc.) pourront aussi être ciblés selon le contexte, le temps passé sur certains articles ou encore la fréquence des visites. «Ça va être plus facile pour les annonceurs de cibler les goûts et les intentions précises des lecteurs», continue Hugo Dallaire.

«Un joueur important»

En étoffant son service programmatique, La Presse suit également une tendance grandissante dans l'industrie: celle de l'internalisation des pratiques. «Il s'agit d'une stratégie bénéfique qui aura des répercussions positives pour les annonceurs, croit Hugo Dallaire. D'un côté, ils veulent contrôler leurs achats et les données qu'ils récupèrent dans leurs campagnes; de l'autre, cela nous permet de mieux connaître notre inventaire et de mieux élaborer notre stratégie.»