Développez vos compétences
et celles de vos équipes!
Accueil

    Marketing RH: les prochains enjeux

    La réalité du milieu des ressources humaines (RH) tend à s’aligner aux mutations sociales et démographiques, entre le départ des bébés-boomers à la retraite, l’arrivée massive des milléniaux sur le marché et même la légalisation prochaine du cannabis. Marianne Lemay, directrice, culture et marque, de Cangaroo, explique comment les innovations et l'actualité transforment le milieu des RH.

    La récente enquête annuelle Tendances en ressources humaines du cabinet-conseil Morneau Shepell place l'engagement (65%) ainsi que l’attraction et la fidélisation des employés (56%) parmi les grandes priorités des dirigeants en ressources humaines de quelque 350 organisations canadiennes, pour la prochaine année. 

    Pour améliorer engagement, attraction et fidélisation, Marianne Lemay note que la flexibilité s'avère une stratégie très payante pour l'employeur. «Les vacances illimitées commencent à cheminer dans quelques organisations. Tout comme l'abolition des évaluations annuelles au profit de rencontres fréquentes, pas nécessairement associées à une discussion salariale.» 

    Marianne Lemay

    cangaroo

    Pour la directrice, culture et marque, toutefois, la flexibilité s'étend au-delà d'un horaire souple ou de vacances malléables. «La transparence entre l'employé et l'employeur, dans un modèle de gestion plus horizontal, est aussi partie intégrante de la flexibilité.»

    Elle dégage cependant un certain «danger» à vouloir suivre les grandes tendances à tout prix. «Il se peut que ces transformations en ressources humaines ne conviennent pas aux employés. Il faut adapter l’innovation à son contexte.» Tout dépend de l’âge médian, donc. Si les milléniaux sont «la génération» à séduire, elle suggère de se concentrer aussi sur les X et les bébés-boomers encore sur le marché. 

    Et pour accroître l'engagement peu importe la génération, «il faut apprendre à bien connaître ses employés, soutient Marianne Lemay. Afin de poser le bon diagnostic sur l’organisation, un employeur doit absolument savoir ce que son personnel recherche». 

    Pour des milléniaux fidèles 

    Apprentissage, avancement, accompagnement ou encore programmes de mieux-être: il est primordial d'offrir la chance aux milleniaux en début de carrière de prouver ce qu'ils ont dans le ventre, mais sur un terrain pas trop accidenté. «La jeune génération est prête à gagner un salaire moins élevé, mais dans des conditions flexibles et en exécutant des tâches dans lesquelles elle sent qu'elle a un véritable impact.»

    «Il faut adapter l’innovation à son contexte.»

    Toujours selon l'enquête Tendances en ressources humaines, l'amélioration de la santé mentale des employés (48%) ainsi que de la santé physique et du bien-être des employés (47%) figurent également parmi les priorités des ressources humaines. «Les milléniaux sont la première génération avec des familles moins grandes, qui ont donc bénéficié d'une plus grande attention de leurs parents.» Trop connectés, multitâches et parfois victimes de leurs ambitions, «ils comblent le vide en s’acharnant sur leur travail».

    Un sondage mené par le cabinet-conseil Gallup révélait que le quart des milléniaux américains (28%) «ont ou se disent sur le bord d’être en burnout. Un pourcentage plus élevé que la moyenne des autres générations, qui se situe autour de 21%. «Le soutien psychologique aux milleniaux et à leurs familles est d'autant plus important», selon Marianne Lemay. 

    «La transparence entre l'employé et l'employeur, dans un modèle de gestion plus horizontal, est aussi partie intégrante de la flexibilité.»

    Perturbations majeures

    «Le sujet chaud qui suscite actuellement une certaine polémique dans le domaine des RH est bien entendu la légalisation prochaine du cannabis», indique-t-elle. Prévue pour le 17 octobre, cette nouvelle loi perturbera les ressources humaines, «qui veulent être bien préparées en cas d'abus ou d'intoxication en milieu de travail». 

    Marianne Lemay considère que «la plus grosse innovation en RH» demeure l'accélération imminente de l’intelligence artificielle. «Il faut davantage informatiser les ressources humaines et faire preuve d'une plus grande ouverture.» Elle donne l'exemple des entrevues vidéo, qui peuvent dorénavant être exécutées par «un logiciel capable d’analyser les mouvements et mimiques des candidats afin de savoir s’ils disent la vérité».