La référence des professionnels
des communications et du design

Combattre l'abandon de la lecture grâce à Instagram

La bibliothèque publique de New York dévoile InstaNovels, une iniative par laquelle les classiques de la littérature pourront être visuellement consommés, directement sur Instagram. 

L'Association américaine des psychologues publiait une étude relayée par le quotidien Washington Post, attestant de l’abandon des livres et des magazines par les adolescents au profit des textos et des médias sociaux. Un étudiant du secondaire sur trois n’aurait pas lu de la livre de manière récréative en 2016, tandis que 82% aurait visité Facebook, Twitter et Instagram quotidiennement.

«La lecture de longs textes aide à mieux comprendre les idées complexes et à développer une réflexion critique profonde», a confié Jean Twenge, professeur de psychologie de l’Université d’État de San Diego, au journal américain. Tout comme l’Association américaine des psychologues, il juge la situation «alarmante».

La bibliothèque publique de New York a récemment lancé InstaNovels, proposant des classiques comme Alice au pays des merveilles et La métamorphose, accompagnés d’animations colorées. Les abonnés au compte de la librairie pourront parcourir les pages de l'histoire, comme s'ils s’alimentaient du récit d'un ami.

Loin du long format ou des supports traditionnels, l’initiative utilise les illustrations pour raconter ces classiques dans un partenariat avec l’agence américaine Mother. InstaNovels pourrait toutefois convaincre la nouvelle génération de s’adonner à la lecture de livres tangibles. 

Toujours selon l’étude de l’Association américaine des psychologues, les étudiants de 12e année auraient consacré environ six heures de leur temps libre aux médias numériques, ceux de 10e année cinq heures, et les élèves de huitième année, quatre heures.