La référence des professionnels
des communications et du design

Les adeptes des vêtements Supreme s’arrachent le quotidien New York Post

À la chronique Bêtes de pub cette semaine, Arnaud Granata, éditeur d’Infopresse, et Marie-Claude Ducas, auteure et journaliste, se penchent sur la stratégie de mise en marché singulière de la gamme de vêtements urbains Supreme. 
 

Le numéro du 13 août du tabloïd américain New York Post s'est écoulé en quelques minutes. Sur sa couverture: une publicité pour la gamme de vêtements urbains Supreme. 

Coome pour chaque nouvelle sortie de vêtements, chaussures ou accessoires, où la rupture de marchandise est assurée en quelques heures, les amateurs de la marque se sont arraché la publication. Plusieurs se sont même retrouvés en vente sur eBay dans les heures suivantes. 

Supreme bénéficie d'une stratégie de mise en marché misant sur les produits en édition limitée.

Aussi au programme: la vie privée des utilisateurs des géants du web, une controverse entourant le nouveau logo de l’entreprise Burberry et des gens qui achètent des vêtements pour les montrer sur Instagram, puis qui les retournent immédiatement. 

Retrouvez l’intégralité de la chronique Bêtes de pub, diffusée le jeudi à l’émission Médium large de Radio-Canada Première.

 

* En couverture: New York Post