La référence des professionnels
des communications et du design

Tux participe à la première mission commerciale LGBTQ2

Une délégation canadienne composée d’une soixantaine de personnes s’envolera vers Philadelphie en vue de la première mission commerciale LGBTQ2. Dominic Tremblay, fondateur et grand chef de la vision de Tux, sera de ce voyage.

Tenue jusqu'au 17 août prochain, la Conférence internationale des affaires et du leadership 2018 de l'organisme National LGBT Chamber of Commerce sera l’occasion pour ses quelque 1300 participants de s’initier aux possibilités qu’offre la diversification des fournisseurs. Dominic Trembay accompagnera le ministre fédéral de la Diversification du commerce international, Jim Carr. 

Dominic Tremblay

tux

Seule agence créative canadienne à participer à la mission, Tux est la première société québécoise devenue membre de la Chambre de commerce gaie et lesbienne du Canada (CCGLC), en 2015. Toute entreprise à but lucratif au pays, détenue, exploitée et contrôlée à 51% par des résidents provenant de la communauté LBGT+, est admissible à la certification.  

«La dernière chose que je veux, c’est que mon bureau soit rempli de personnes identiques», note Dominic Tremblay, qui considère la certification comme une consolidation du positionnement de sa boîte en plus d’être un important avantage concurrentiel en pitch, notamment. Et puisque le tiers du chiffre d’affaires de l’agence est réalisé aux États-Unis, «la mission est aussi un tremplin pour diversifier nos partenariats et favoriser notre croissance stratégique».

Pour Dominic Tremblay, l’appartenance à la CCGLC s’intègre dans la manière dont Tux se présente. «En mettant de l’avant nos valeurs sociales et en s’engageant dans notre communauté, l'on renforce notre marque employeur, juge-t-il. Les employés veulent participer à l’essor d’une entreprise valorisant une mission plus grande que la production ou les profits.»

La conférence du groupe National LGBT Chamber of Commerce constitue le plus important événement au monde sur la diversité des fournisseurs organisé pour le milieu des affaires LGBTQ2. Alors que le mouvement s’amorce au Canada et au Québec, la communauté d’affaires LGBTQ américaine est bien développée, selon lui. «Aux États-Unis, plusieurs organisations cherchent à inclure des entreprises LGBT dans leurs réseaux de fournisseurs.» 

Afin que les membres de la communauté LGBTQ2 se sentent plus acceptés dans leur milieu de travail, Tux a également participé à des capsules de communication sur l'inclusion des travailleurs LGBT en PME, en collaboration avec Emploi et Développement social Canada. Leur diffusion est prévue cet automne.