La référence des professionnels
des communications et du design

Le groupe Pages Jaunes dit adieu à DuProprio: l'actualité médiatique en rattrapage

Pages Jaunes cède sa filiale DuProprio, Instagram croit que les utilisateurs passent trop de temps sur son application, et Disney met officiellement la main sur 21st Century Fox: voici l'actualité médiatique de la semaine.

Pages Jaunes abandonne DuProprio

Le groupe Pages Jaunes a vendu sa filiale DuProprio, réseau québécois de vente immobilière assistée, et son pendant canadien-anglais ComFree, au groupe britannique Purplebricks, pour 51 millions$ «en espèces». 

Selon le président et chef de la direction de Pages Jaunes, David A. Eckert, cette transaction représente une étape «positive» pour l'entreprise, qui souhaite «simplifier et recentrer ses activités». Au premier trimestre de l'exercice en cours, l'organisation a pu réduire sa perte nette à 919 000 dollars$, alors qu'un an plus tôt, elle s'élevait à 5,1 millions$, rapportait La Presse canadienne.

Le groupe britannique indique que DuProprio détient 20,2% du marché au Québec et que ComFree a atteint l’an dernier 2% du marché en Ontario et 2,3% du marché en Alberta, en Saskatchewan et au Manitoba. Purplebricks prévoit y investir 15 millions de livres sterling, soit près de 26 millions$, sur deux ans.

Instagram croit que les utilisateurs passent trop de temps sur son application

Depuis le 3 juillet, une nouvelle fonction avertit les utilisateurs du réseau social lorsqu'ils auront passé en revue l'ensemble des photos publiées dans les 48 dernières heures, leur indiquant qu'«ils ont tout vu». La fonction «ne pas déranger», quant à elle, coupera court aux alertes poussées par le service mobile. Elle pourrait aussi apparaître sur Facebook, permettant ainsi aux utilisateurs de fermer les notifications des applications pendant 30 minutes, une heure, deux heures, huit heures, un jour ou jusqu'à ce qu'elles soient réactivées manuellement, rapportait TechCrunch

Instagram et Facebook pourraient également lancer un indicateur du temps passé sur les applications par jour, par la moyenne cumulée la semaine précédente. Les utilisateurs pourront ainsi définir leur limite quotidienne par une notification leur rappelant de mettre leur écran de côté.

Disney met officiellement la main sur 21st Century Fox

Disney a obtenu le 27 juin le feu vert des autorités de la concurrence américaines pour l'achat «de l’essentiel» du groupe Fox, à condition de vendre 22 chaînes locales sportives appartenant au groupe 21st Century Fox dans un délai de trois mois,​ «afin de préserver la concurrence», selon la division antimonopole du ministère de la Justice. Disney a déboursé 71,3 milliards$ dans cette opération. 

Rappelons que le câblo-opérateur américain Comcast, qui convoite aussi le groupe Fox, avait lancé mi-juin une offre d'achat à 65 milliards$, donc plus élevée que l’offre originale de Disney déposée en décembre, qui s'élevait à 52,4 milliards$. 

L’opération permettra à Disney de mettre la main sur les studios de cinéma 20th Century Fox, la chaîne de télévision National Geographic, la participation de Fox dans le service de diffusion continue Hulu, ainsi que dans le groupe satellite britannique Sky. La chaîne de télévision câblée américaine Fox News, le quotidien Wall Street Journal et l’agence d’informations DowJones, autres propriétés de la famille Murdoch, n’en font pas partie et constitueront un nouveau groupe Fox. 

La Californie se dote d'une loi sur la protection des données

La Californie, berceau des géants technologiques, a adopté le 28 juin, une législation stricte sur les données personnelles inspirée du Règlement européen de protection des données. Cette loi, qui doit entrer en vigueur le 1er janvier 2020, pourrait avoir des répercussions sur les géants du web dont le modèle économique repose principalement sur la collecte et l'exploitation commerciale des données personnelles de leurs utilisateurs, selon l'Agence France-Presse. 

Votée par le Sénat et la Chambre des représentants de Californie et ratifiée par le gouverneur Jerry Brown, la loi California Consumer Privacy Act exige notamment que les entreprises rendent publics les types de données qu'elles collectent et permettent aux consommateurs de refuser que leurs données soient employées à des fins commerciales. À tout moment, un consommateur pourra ordonner à une entreprise qui vend ses renseignements personnels à des tiers de ne pas le faire. 

Le texte législatif n'évoque toutefois pas directement de mesures coercitives, comme des amendes, pour faire appliquer ces obligations, laissant essentiellement la possibilité aux consommateurs d'intenter une action en justice.

Fermetures et réduction de personnel chez Postmedia 

Postmedia réduira son personnel et condamnera six journaux locaux dans les prochaines semaines, selon Media in Canada. Ces fermetures devraient diminuer les dépenses salariales de 10% d'ici le 31 août. Postmedia n'entend toutefois pas divulguer le montant de ces compressions, mais en date du 31 août 2017, le groupe de presse canadien comptait 3315 employés à temps plein, d'après Phyllise Gelfand, sa vice-présidente, communications. 

Bien que l'entreprise considère cette stratégie comme une réussite pour accroître ses revenus numériques, Phyllise Gelfand avoue que «la croissance des revenus est toujours supplantée par les pertes». 

Camrose Canadian et Strathmore Standard en Alberta, ainsi que les publications ontariennes Kapuskasing Northern Times, Ingersoll Times, Norwich Gazette et Petrolia Topic mettront la clé dans la porte dans les prochaines semaines. 

Les réductions de personnel et les fermetures ne sont pas étrangères à l'organisation. En octobre 2016, Postmedia avait diminué de 20% ses dépenses salariales, en plus de fermer 20 publications locales, en novembre 2017.