La référence des professionnels
des communications et du design

Du «design imperméable» pour les trois ans de Baillat

Baillat Studio célèbre son troisième anniversaire avec une série limitée de 75 imperméables, qui font office d'autant d'invitations à une soirée spéciale organisée par le studio.

Après une série d'affiches conçues à la main dévoilée l'an dernier – un projet récompensé d'un prix au dernier concours Grafika dans la catégorie «Autopromotion» –, Baillat Studio souhaitait sortir une nouvelle fois des sentiers battus avec une proposition rassemblant la créativité, l'expertise ainsi que les intérêts du studio et de ses proches collaborateurs.

«Des projets comme ceux-là, c'est l'occasion d'être créatifs, de s'amuser avec une proposition qui nous ressemble, explique Jean-Sébastien Baillat, fondateur et directeur artistique. Notre studio s'exprime beaucoup par son ADN graphique, et les projets promotionnels sont importants et nourrissants à cet égard. Pour cette série d'imperméables, j'ai même doublé notre budget promotionnel. Ça peut paraître une dépense déraisonnable pour certains, mais ça nous motive et nous donne de l'énergie, d'ailleurs le moteur de tous nos projets.»

photo: nik mirus

Articulée autour du thème «Waterproof design», la série de 75 imperméables continue, sous une nouvelle forme, la tradition des affiches du premier («Fearless design») et du deuxième («Wild Design») anniversaire du studio.

«J'avais fait venir un imperméable jaune fluo pour une installation artistique personnelle à laquelle je travaille, indique Jean-Sébastien Baillat. L'imperméable, pas concluant pour le test, traînait depuis dans le bureau... jusqu'à ce qu'il nous inspire le thème de ''design imperméable''. L'idée m'a séduit: elle apportait un côté plus léger et moins sérieux que notre promo de l'année dernière, tout en nous permettant de jouer avec des couleurs emblématiques du studio (NDLR: jaune fluo et bleu).»

photo: nik mirus

Comme les imperméables ont été développés pour promouvoir le studio – et être distribués de manière sélective à certains proches et collaborateurs de Baillat –, «l'idée était aussi que ce soit très bien emballé, que ce soit l'équivalent d'un produit final».

Ce «souci du détail» s'est d'ailleurs imposé jusqu'à des étiquettes spéciales, détaillant l'idée de «Waterproof design» à l'aide d'un texte bilingue de l'auteur Steve Savage. «Même l'encre sur les vêtements, sérigraphiée par Atelier Bang Bang, est imperméable!»

«L’idée, c’est de marquer les esprits. J'en offre à des clients potentiels, c’est toujours une bonne façon de démontrer notre savoir-faire, en plus d’être une belle attention pour ceux qui en reçoivent un.»

photo: nik mirus

Et pour que les imperméables puissent vivre ailleurs que sur le dos des 75 personnes triées sur le volet, deux séries de photographies, signées Nik Mirus et Martin Laporte de L'Éloi, ont aussi été réalisées pour donner «plus de valeur au projet».

«Nik Mirus est le photographe le plus proche du design graphique que je connaisse, et Martin Laporte a une volonté continue d'expérimenter avec l'image. Travailler avec eux pour ces photos s'est imposé naturellement, donnant ainsi au projet un côté plus léché et un autre plus moody

photo: martin laporte

Une vidéo réalisée par Martin Laporte a également été conçue, «où l'on a filmé les imperméables dans l'eau avec du laser, puis de la typographie imprimée sur des acétates qui flottent, rappelant tous les éléments graphiques du projet».

Au final, qu'il soit fonctionnel ou décoratif, Jean-Sébastien Baillat se dit très attiré par «l'objet au sens large», appréciant «la singularité qu'il propose». Alors, cette série d'imperméables pourrait-elle lancer une nouvelle tradition d'objets pour les futures promos de Baillat Studio?

«C'est peut-être le début, un peu plus affirmé, de nous rapprocher du design de l'objet ou de la mode... Est-ce qu'on va produire de la vaisselle pour nos quatre ans, l'an prochain? On est déjà en train de penser à toutes sortes de choses!»

photo: nik mirus

 

photo: martin laporte

photo: martin laporte

photo: martin laporte

Agence: Baillat Studio
Photographie: Nik Mirus, Martin Laporte – L'Éloi
Sérigraphie: Atelier Bang Bang