La référence des professionnels
des communications et du design

Une commandite de MasterCard qui passe mal

L'entraîneur de l'équipe nationale de soccer du Brésil s'en est pris à la plus récente campagne du commanditaire de son club, MasterCard, joignant sa voix à celles de plusieurs internautes frustrés d'une offensive de charité qualifiée «d'individualiste».

À l'occasion de la Coupe du monde du soccer, qui commence le 14 juin, MasterCard a promis de donner l'équivalent de 10 000 repas au Programme alimentaire mondial des Nations unies pour chaque but marqué par les vedettes du ballon rond Neymar (Brésil) et Lionel Messi (Argentine), jusqu'en mars 2020.

Cette promesse s'inscrit dans le cadre de la campagne Start Something Priceless, qui invite également les amateurs à faire des dons et des publications sociales pour aider les plus démunis.

Si l'objectif se veut louable et s'inscrit dans un engagement de MasterCard de «fournir 100 millions de repas à ceux qui en ont besoin», le timing de l'offensive et la pression supplémentaire qu'elle met sur les capitaines des sélections brésilienne et argentine ont déplu aux entraîneurs comme aux amateurs, comme en témoignent ces commentaires de Tite, entraîneur de l'équipe du Brésil.

«MasterCard, je vais vous dire quelque chose. Ces dons sont une très jolie chose. C'est beau et grand. Mais ce serait un geste aussi beau si vous donniez de la nourriture quand n'importe quel joueur argentin ou brésilien marque. Ici, l'on travaille en équipe, et ces gestes peuvent être un peu frustrants. C'est ma suggestion.»

De tels propos font écho à plusieurs critiques essuyées par MasterCard dans les réseaux sociaux, où bon nombre d'amateurs estiment que l'entreprise devrait tout simplement offrir les repas aux gens dans le besoin, sans passer par des prouesses sur le terrain.

Avec dérision, certains commentaires attaquent aussi directement l'offensive, qualifiée «d'individualiste» par plusieurs.

MasterCard s'est défendue sur Twitter, précisant que l'opération «s'adresse au marché de l'Amérique latine, pas à l'Europe ou à l'Amérique du Nord». L'entreprise ajoute être «fière d'être le plus grand supporteur privé du Programme alimentaire mondial des Nations unies» et qu'elle compte profiter de «l'occasion d'utiliser la marque MasterCard pour sensibiliser les populations à cette cause importante.»

De leur côté, Messi et Neymar ont tous deux réagi, le premier se disant «fier de faire partie de cette campagne», le deuxième ajoutant qu'il s'agissait d'un bon exemple que des rivaux «peuvent accomplir de grandes choses quand ils travaillent ensemble».