La référence des professionnels
des communications et du design

Rogers Media se lance dans la baladodiffusion

La popularité incontestable du support audio pousse les entreprises médiatiques à se lancer dans la production de baladodiffusion. Rogers Media ne fait pas exception et présente Frequency, son nouveau réseau de balados. 
 

Le 25 juin a marqué la diffusion inaugurale du premier podcast original de Rogers, The Big Story, quotidienne d'une quinzaine de minutes assurant la couverture des sujets chauds, entre politique, divertissement, sports et technologie, animée par Jordan Heath-Rawlings, nouveau directeur de la radio numérique et de baladodiffusion.

En plus de développer Frequency, il dirigera la stratégie numérique pour les stations de radio traditionnelles de Rogers. Selon lui, Rogers pourra utiliser «une grande partie de ces marques» pour inclure un nouveau public dans la conversation. Des journalistes des publications de Rogers Média, dont Maclean's, MoneySense, Today's Parent, Chatelaine, CityNews, et de Rogers Radio, participeront d'ailleurs à ces balados. 

L'entreprise va prochainement déployer une campagne de séduction auprès des annonceurs pour la diffusion de courts messages radiophoniques.  

Le podcast gagne en popularité 

Rogers n'est pas la seule entreprise médiatique canadienne à investir dans la baladodiffusion ce mois-ci, alors que BlogTO a lancé Suite66 à la mi-juin et que Corus a annoncé au début du mois l'embauche d'un gestionnaire de contenu et d'une nouvelle équipe consacrée aux balados. 

Cette annonce fait suite à la récente vague de mises à pied chez Rogers Communications, qui a diminué son équipe de contenu numérique et d'édition de 75 employés à temps plein, soit près du tiers de l'effectif. Ces suppressions d'emploi, «nécessaires» selon l'entreprise torontoise, ont été justifiées par «les changements des habitudes des consommateurs». 

Un sondage mené par le quotidien Globe and Mail révélait qu'environ 10 millions de Canadiens avaient écouté des baladodiffusions en 2017. Et la croissance est rapide, note l'étude. Près de 70% de l'auditoire dit avoir commencé à écouter des balados au cours des trois dernières années.