La référence des professionnels
des communications et du design

Un film sélectionné en Craft à Cannes dans l’œil d'Eva Van Den Bulcke

Infopresse fait appel à des créatifs de l’industrie pour commenter et analyser des campagnes internationales qui ont suscité l’intérêt. Cette semaine, Eva Van Den Bulcke, réalisatrice pour la maison de production Les Enfants, se penche sur un film publicitaire indien, finaliste de la catégorie Film Craft à Cannes cette année.

On met la table

Le film The Story of Kaveri (and every river everywhere) d'Early Man Films Mumbai pour l'organisme ReforestIndia.in était parmi les finalistes dans la sous-catégorie Réalisation de la catégorie Craft Film à Cannes cette année. Même si elle n'a pas remporté de Lion, la réalisation poétique s'est démarquée parmi les 2519 pièces soumises dans cette catégorie.

Voyons ce qu'en dit Eva Van Den Bulcke

Ce n’est pas si souvent que le cinéma rencontre le monde de la publicité et que la mythologie sert un propos environnemental.

Dans The Story of Kaveri, ces deux rares phénomènes se combinent pour donner lieu à un message d’une extrême beauté et d’une grande profondeur. Les images, la voix, les personnages et la musique mettent en scène des êtres qui symbolisent la condition des rivières et de la nature dans une région malmenée de l’Inde. On passe par l’abondance de la vie grâce à la présence de l’eau, puis à la catastrophe environnementale causée par le comportement irresponsable de l’humain.

Pour moi, la force de ce message repose dans sa capacité à montrer la beauté, puis la laideur, comme un avant-après classique dans les pubs, d’une façon touchante et qui ne nous prend pas pour des cons. L'incitatif à l'action à la fin du message nous ramène dans le concret: plantez des arbres. J’aime comment l'on passe du mythe à la réalité, et qu’on sent qu’on peut changer le destin de l’humanité par des actions réelles.

Dans les commentaires YouTube de Reforest India, l'on a répondu à un commentaire par ceci: Likes and shares won’t save Kaveri. Please also plant a tree at reforestindia.in. Après nous avoir touchés de façon poétique, on passe à l’action.

«The merits of planting trees last forever.» Ce n’est pas moi qui dis ça, c’est Bouddha.

 

Photo en couverture: François Dutil

---

Les opinions exprimées dans cette tribune ne sont pas nécessairement celles d’Infopresse.