La référence des professionnels
des communications et du design

15 nouveaux joueurs chez Tux depuis son repositionnement

Depuis que Tux (anciennement Tuxedo) a changé de nom et s'est dotée d'une nouvelle identité, l'agence a accueilli 15 nouveaux joueurs.  
 

En juin 2017, Tux a fait peau neuve, une évolution qui voulait témoigner de celle de l'agence, fondée en 2009. 

«À nos débuts, nous étions quatre, expliquait Dominic Tremblay à Infopresse en 2017. On est maintenant 40. Nous étions une boutique de marketing axée sur la mode-beauté, puis avons, avec les années, développé une expertise en d’autres domaines (dont le sport, l'alimentaire, les technologies et le transport). Donc, nous évoluons maintenant dans diverses catégories de marché, dans un contexte qui a changé et qui pousse les marques à communiquer différemment leur contenu.» 

Depuis son rebranding comme partenaire créatif, Tux a décroché de nouveaux mandats qui témoignent de cette évolution, notamment auprès de marques comme le Groupe Germain Hôtels, le Groupe Touchette, Laura Mercier USA (Shiseido USA), Broccolini, la Sépaq, Rise Kombucha, Ivanhoé Cambridge, Première Moisson et Reitmans. Ces mandats se concentrent principalement autour du rebranding, de la publicité et du repositionnement stratégique. 

Ainsi, Pierre-André Vigneault (ex-Sid Lee), l'un de ceux ayant piloté le rebranding de l'agence en 2017, devient chef de la stratégie créative pour diriger l'équipe qui s'occupera de tous ces nouveaux mandats nécessitant cet aspect stratégique.

La vice-présidente Caroline Pilon, chez Tux depuis 2013, sera désormais à la tête de la division média, en plus de diriger l’équipe de partenariat client. Cela s'explique par les mandats accrus obtenus par l'agence en médias.

Parmi les nouveaux joueurs depuis l'an dernier, l'on retrouve Charlène Sepentzis (ex-Lg2, GrandArmy, Orangetango, Design Army), qui chapeautera la meute créative (directrice de création). Cumulant huit années d’expérience dans le domaine, elle sera responsable des projets liés aux expressions de marque.

L’expertise de la stratège Sarah Patier (ex-Sid Lee, Publicis), des innovatrices artistiques Maude Turgeon (ex-La Maison W), Lian Benoît (ex-Sid Lee, Little Burgundy) et Laetitia Combebias (ex-Imago, Reitmans) ainsi que du concepteur Hugo Boesch (ex-Les Gros Mots, Compagnie et cie) sera mise à contribution au sein de l’équipe de création. 

Sandra Dagenais (ex-Antonopoulos, Tam-Tam) et Catherine Cloutier (ex-Cartier) se joindront à l’équipe de partenariat client et de médias. 

En production, Janie Delorme (ex Sid Lee) sera productrice à la création, alors que Pascale Marquis (ex-Marie Saint Pierre) sera coordonnatrice de production. 

L’équipe de design de l’environnement et expérientiel, quant à elle, accueille Benjamin LeGentil, Yann Le Dourner (ex-Grismarine, L’As Décors),Virginie Gagnon (ex-Evenko, Meubles Ré-No), Michèle Beauchamp-Roy (ex-Daniel Corbin) et Olivier Paré (ex-Circo de Bakuza, Bureau Betak, Sid Lee).

Si l'entreprise comprend environ 35 personnes, excluant l'équipe de production, elle ne souhaite pas croître à tout prix dans l'avenir. «On prévoit atteindre 50 employés de façon à ce que chaque rôle ait un double, explique Ludwig Ciupka, chef de la meute créative (vice-président, création) et cofondateur de Tux avec Dominic Tremblay. Cela enlèverait de la pression sur ceux qui possèdent une expertise que personne d'autre ne partage. On vise la zone de confort pour tous les employés afin qu'en cas de vacances, notamment, le travail continue d'être accompli.»

 

 

Photo: rangée du devant (assis): Lian Benoît, Sandra Dagenais, Charlène Sepentzis, Janie Delorme, Laetitia Combebias, Virginie Gagnon, Pierre-André Vigneault. Rangée de derrière (debout): Sarah Patier, Olivier Paré, Hugo Boesch, Caroline Pilon, Catherine Cloutier, Maude Turgeon, Yann Le Dourner. Absents de la photo: Michèle Beauchamp-Roy, Benjamin LeGentil, Pascale Marquis