La référence des professionnels
des communications et du design

Maillage d’affaires: quand C2 Montréal ouvre la porte vers l'étranger aux entreprises d'ici

Export Québec a organisé, en marge des activités prévues lors de C2 Montréal, des séances de maillage personnalisées pour les entreprises québécoises. BLVD et la firme de réalité virtuelle et augmentée Simfusion ont participé à cette initiative et ont pu tisser des liens avec de grands joueurs des industries du multimédia et du divertissement à l’échelle internationale.

Les entreprises québécoises qui souhaitaient s'inscrire devaient choisir entre trois forfaits dont le tarif variait de 300$ à 500$. Export Québec proposait une liste d'une cinquantaine de joueurs internationaux des industries du multimédia et du divertissement bien ciblés. Ils venaient principalement d'Asie, soit du Japon et de Chine, mais aussi du Mexique et de la France.

Jason Breton, producteur exécutif de BLVD, a pris part à cette initiative cette année et s'était inscrit au Forfait 1, qui comprenait notamment la participation à la séance de présentation devant les entreprises internationales invitées, de même qu'une soirée de réseautage avec elle et l'exposition dans une vitrine technologique 

«Nous faisions partie le 22 mai d'un groupe de 20 entreprises québécoises qui avaient deux minutes pour se présenter, explique-t-il. Les organisations internationales intéressées passaient ensuite de stand en stand pour discuter avec nous.» 

«Cette initiative permet d'accélérer les choses sans avoir à se déplacer.» – Jason breton, blvd

Elles passaient ensuite une heure avec chacune d'elles pendant les trois jours de C2 Montréal. «Par exemple, DentsuLive du Japon détient le mandat des Jeux olympiques en 2020 et cherchait parmi les créatifs d'ici des nouvelles manières de concevoir des événements en direct.» Sony Entertainment l'a particulièrement intéressé. Son expérience était concluante, même si les rencontres ne visent pas nécessairement à signer des contrats tout de suite, mais à jeter les bases pour des relations futures. «Tenter de faire du développement en Asie ne se fait pas vite. Cette initiative permet d'accélérer les choses sans devoir se déplacer.»

De son côté, Félix Leblanc, de Simfusion, une entreprise de développement de logiciels en réalité virtuelle et augmentée, avait sélectionné le forfait 2, qui comprenait aussi la soirée de réseautage avec les entreprises internationales invitées à la Société des arts technologiques, mais aussi les rencontres personnalisées avec les entreprises qu'il considérait pertinentes pour son champ d'expertise. Entre les deux, ces dernières étaient plus profitables, notamment parce qu'il pouvait également réseauter sur les lieux de C2 Montréal. 

«Quelque chose qui m'aurait pris une semaine de prospection téléphonique m'a seulement pris un avant-midi à mettre en place.» – Félix Leblanc, Simfusion

«Quelque chose qui m'aurait pris une semaine de prospection téléphonique m'a seulement pris un avant-midi à mettre en place», souligne-t-il. 

Les rencontres personnalisées lui ont permis de présenter son portfolio, et un groupe d'Asie présentera justement dans les prochaines semaines un projet qui cadrait avec son expertise. Ses rencontres avec des délégations du Mexique l'ont particulièrement intéressé, notamment parce que celles-ci avaient beaucoup de projets, mais l'avancée des technologies en réalité virtuelle et augmentée au pays n'est pas encore poussée. Une avenue qu'il entend exploiter.

«Notre entreprise avait assez de travail ici pour penser exporter nos services, mais lorsque j'y réfléchissais, j'avais peur de me casser les dents. J'ai appris que c'est plus simple qu'on pense, et cette initiative nous sert cette possibilité sur un plateau d'argent.»

 

Dans le cadre d’un programme d’accueil d’acheteurs internationaux, Export Québec invitait les dirigeants d’entreprise du divertissement et du multimédia du monde entier à participer à la prochaine édition de C2 Montréal.

 

Photo: Jimmy Hamelin