La référence des professionnels
des communications et du design

170 000 cerveaux, 100 pupitres et une campagne pour 10 ensemble

Les 10 établissements universitaires de la région de Montréal lancent 10 ensemble = puissance 10, une campagne de sensibilisation visant à rappeler aux citoyens les avantages à vivre dans une métropole accueillant autant d’institutions universitaires.

Conçue avec Havas Montréal et Casacom, 10 ensemble = puissance 10 multiplie les approches, se déclinant en affichage, en partage de contenus en ligne et en La classe nomade, une œuvre urbaine et éducative inaugurée au Belvédère du mont Royal.

«Les 10 établissements universitaires de la région de Montréal (NDLR: École de technologie supérieure, École nationale d’administration publique, HEC Montréal, Institut national de la recherche scientifique, Polytechnique Montréal, Université Concordia, Université de Montréal, Université du Québec à Montréal, Université McGill, Université de Sherbrooke – Campus de Longueuil) se sont regroupées pour mettre de l'avant les retombées tangibles, et celles qui le sont parfois moins, du fait de demeurer dans une ville où se retrouvent autant d’universités», explique Jean-Michel Nahas, vice-président, communication d'entreprise, de Casacom.

«C'est toujours un défi de rallier 10 joueurs dans une même campagne, mais les 10 établissements universitaires ont le même objectif.»

Alors qu'elles étaient déjà dans un comité, avec la Chambre de commerce du Montréal métropolitain, dans le but de déterminer les meilleures façons de communiquer ce message, les 10 établissements universitaires partenaires ont choisi d'écarter la concurrence pour mieux unir leurs forces afin de mettre en valeur les «cerveaux» qu'elles hébergent dans leurs enceintes respectives.

«C'est toujours un défi de rallier 10 joueurs dans une même campagne, mais les 10 établissements universitaires ont le même objectif, précise Jean-Michel Nahas. Tous partageaient le désir d'une offensive positive, capable de présenter en quoi le fait de vivre dans une ville universitaire représente une valeur ajoutée à bien des égards, pas seulement dans des laboratoires de recherche, en plus de valoriser la diplomation.»

Différentes déclinaisons

À partir de leurs budgets de communication respectifs, les établissements universitaires ont mandaté Havas Montréal pour la création de la campagne, d'un logo et d'une signature: J'aime les cerveaux de Montréal (j'🧠 mtl).

La thématique a ensuite été déclinée en différentes affiches, qui représentent toutes des termes associés au savoir-faire, mais décuplés «à la puissance 10» grâce aux connaissances acquises auprès des établissements universitaires. Ces affiches seront notamment déployées sur les quais des stations du métro de Montréal.

«Nous voulions que la campagne reflète la force exponentielle que sont ces établissements pour le développement de la métropole, et la source de fierté qu’ils représentent pour les citoyens, affirme Stéphane Mailhiot, vice-président principal chez Havas Montréal. Après tout, Montréal est la meilleure ville universitaire en Amérique du Nord selon le classement Best Student Cities de la firme Quacquarelli Symonds. Sa forte concentration d’établissements universitaires en fait une pépinière de cerveaux unique.»

Les services de Casacom ont aussi été retenus pour la création de contenu spécifique sur différentes réalisations, plus ou moins connues du grand public, des universités partenaires. À l'aide de textes et de photographies, ces contenus présentent des avancées technologiques possibles grâce aux «cerveaux» des différentes universités, sans que ces dernières se mettent de l'avant. Ils seront partagés sur le site web de l'offensive, en plus d'être présentés dans les réseaux sociaux de chacune des universités partenaires.

«L'idée est de mettre les fruits de tous les cerveaux montréalais dans le même panier.»

«Les réalisations sont toutes mises dans un même lot, sans être nécessairement rattachées à l'université dans laquelle elles ont été développées, explique Jean-Michel Nahas. C'était un choix volontaire: l'idée est de mettre les fruits de tous les cerveaux montréalais dans le même panier, car ce qui se développe chez l'un bénéficie à l'ensemble des citoyens par la suite.»

Parmi ces réalisations, pensons à une sonde qui détecte en temps réel les cellules cancéreuses, à un système de branchement pour véhicule électrique ou encore à une application pour faire bouger les enfants avec un handicap.

Une œuvre urbaine

Finalement, la campagne mise sur une œuvre urbaine phare: La classe nomade, une conception et production de Intégral jean beaudoin et Novalux, en collaboration avec Havas Montréal. Inaugurée sur le Belvédère du mont Royal en compagnie, entre autres, de l'animateur Jean-Philippe Wauthier, porte-parole de 10ensemble, la mairesse de Montréal​​​​​​​, La classe nomade est composée de 100 bureaux peints en rose, en référence à la couleur souvent associée au cerveau, présentant chacun un fait inusité sur les établissements d’enseignement supérieur montréalais.

La classe nomade se déplacera dans différents sites achalandés de la métropole, comme le Jardin botanique ou la Place Gérald-Godin, jusqu’au 22 juin. On peut suivre le passage de La classe nomade en consultant le site de la campagne.

Annonceur:: 10 établissements universitaires du Grand Montréal, La Chambre de commerce du Montréal métropolitain – Guillaume Bérubé, Céline Huot, Charles Létourneau, Marie-Ève Verreault
Agence: Havas Montréal
Stratégie: Stéphane Mailhiot, Andréa Viens
Direction de création: Pierre-Benoît Lemieux, Adriana Palanca
Conception-rédaction: Caroline Joassin
Direction artistique: Virginie Malette
Service-Conseil: Geneviève Pepin, Jean-Philippe Quintin
Designer UX: Laurence Valois-Fortier
Développement: Arturo Cortijo-Puricaz
Productrices: Martine Beaudoin, Marie-Michèle Plante
Planificatrice média: Havas Média - Aïcha Dhaheri
Relations publiques: Casacom - Mylène Demers, Jean-Michel Nahas
Conception et production de La classe nomade : Intégral Jean Beaudoin, Novalux
Réalisation de la vidéo: Geoffroy Hays