La référence des professionnels
des communications et du design

YouTube Red se divise en deux, alors qu'Ebox lance son service télé: l'actualité médiatique en rattrapage

YouTube Red se divise en deux nouveaux services, Ebox lance son service télé, les Obama produiront du contenu pour Netflix, la diffusion en continu fait son cinéma en Chine, et la fin pour le magazine Interview: voici l'actualité médiatique en rattrapage.

YouTube Red se scinde

Google divise son service d'abonnement payant YouTube Red en deux nouvelles offres distinctes: un service musical, accessible gratuitement, mais avec présence de publicités ou à 9,99$ par mois sans pub, et un service YouTube Premium pour le contenu vidéo original à 11,99$ par mois.

Le service YouTube Music, accessible avec une nouvelle application mobile, vise à concurrencer Spotify, explique Google. De plus, comme le service sera lié à Google, l'application promet de mettre à profit les données personnelles des utilisateurs, comme la localisation, pour proposer des pièces de musique en lien avec l'activité du moment. Par exemple, un utilisateur qui se trouverait dans son centre d'entraînement habituel se fera proposer des listes de lecture dynamiques pour accompagner l'effort physique.

YouTube Premium, de son côté, remplacera YouTube Red. Avec cet abonnement, les séries originales produites par YouTube, comme Cobra Kai, seront disponibles, et le catalogue devrait être bonifié d'une multitude de «séries et films» dans un avenir à court terme, assure Google. Notons aussi qu'avec YouTube Premier, les vidéos pourront être téléchargées sur un appareil afin de les visionner hors connexion.

Ebox se lance dans la distribution télé

Déjà fournisseur de services internet, l'entreprise indépendante de télécommunications Ebox se lance maintenant dans la télé par internet.

Ebox offre désormais un service de télévision par internet de base à 25$ par mois, récepteur télé compris. L'offre comprend un bouquet de 18 chaînes généralistes ou américaines. En plus du forfait de base, Ebox offre 150 chaînes à la carte. Un forfait de 10 chaînes spécialisées est proposé pour 13 $ par mois, un montant à ajouter au prix du forfait de base.

En entretien au quotidien montréalais La Presse, Jean-Philippe Béïque, PDG et cofondateur d'Ebox, explique que le service télé s'adresse «autant à la personne qui cherche à réduire sa facture traditionnelle de télé qu'à celle qui veut plus de fonctionnalités sur sa télé». Ainsi, le récepteur télé d'Ebox, certifié par Android, peut aussi servir de console de jeux, par Google Play Store, et permet de télécharger des applications et donc de regarder de nouveau des émissions de télé.

Du contenu «Obama» sur Netflix

L'ancien président américain Barack Obama et son épouse Michelle ont conclu un accord avec Netflix pour la production de films, séries télé et documentaires conçus exclusivement pour la plateforme de vidéo sur demande.

Les Obama produiront ces contenus par la société de production Higher Ground Productions, qu'ils ont créée pour l'occasion.

Si aucun détail n'est dévoilé sur les contenus produits par les Obama, ils précisent avoir l'espoir de «cultiver et aider à s'affirmer les voix de talent, sources de créativité et d'inspiration qui promeuvent davantage d'empathie et de compréhension entre les peuples», en plus de voir en «la puissance du récit» une clé pour «nous inspirer, nous faire réfléchir différemment sur le monde qui nous entoure et nous aider à ouvrir aux autres nos esprits et nos cœurs».

En Chine, un «Netflix» ouvre son premier cinéma

En Chine, le principal service de vidéo sur demande, iQIYI, sorte d'équivalent chinois à Netflix, vient d'ouvrir son premier cinéma, le Yuke.

Situé à Zhognshan, il s'agit du premier cinéma «physique» pour iQIYI, qui prévoit en ouvrir d'autres dans les grands centres urbains de Chine. Particularité de ces cinémas: ils présenteront des films du catalogue numérique d'iQIYI.

Propriété de Baidu, réseau social d'envergure en Chine, iQIYI espère, avec ce cinéma, «proposer une expérience premium aux utilisateurs hors ligne». À titre indicatif, iQIFY compte sur 421,3 millions d'abonnés, près de quatre fois le nombre d'abonnés à Netflix (117,58 millions).

La fin pour Interview

Le magazine Interview, spécialisé en art, mode, divertissement et culture pop, et fondé par Andy Warhol en 1969, met fin à ses activités, rapporte The Guardian.

Aujourd'hui propriété du milliardaire Peter Brant, Interview avait vécu des mois difficiles dernièrement, entre des problèmes de baux, une poursuite par un ancien employé et la démission d'un directeur accusé d'inconduite sexuelle.