La référence des professionnels
des communications et du design

Unknown 9: un univers qui traverse les frontières entre les médias

Quelques jours avant son lancement à Comic Con New York, coup d'œil sur le plus récent projet du studio montréalais Reflector Entertainment, une filiale de Lune Rouge qui appartient à Guy Laliberté.

Pas exactement un jeu, pas tout à fait un récit; ce n'est rien de moins qu'un univers entier qui traverse les frontières traditionnelles entre les médias que dévoilera Alexandre Amancio, cofondateur avec Guy Laliberté et pdg de Reflector Entertainment.

Unknown 9 est un «univers comportant de multiples points d'entrée, un univers participatif que le public pourra façonner, où l'histoire sera en constante évolution», explique Alexandre Amancio. Il vivra dans plusieurs composantes, dont le jeu The Institute for Higher Knowledge, la baladodiffusion Leap Year Society, une bande dessinée, une trilogie de romans, un jeu vidéo de catégorie AAA, un film pour le grand écran et une série télévisée.

Alexandre amancio

cofondateur et président-directeur général de reflector entertainment

Ex-directeur créatif d'Ubisoft, où il a collaboré à la franchise Assassin's Creed, Alexandre Amancio et son expérience constitueront un atout de taille pour mener à bien cette nouvelle aventure. «Quand je travaillais pour Assassin's Creed, je portais déjà une attention particulière aux produits connexes au jeu. Je mettais beaucoup l'accent là-dessus, car je voulais que l'histoire soit complémentaire à celle du jeu, pas sa réplique. J'ai vu cette méthode fonctionner et j'ai aussi vu ses contraintes.»

On pourrait penser que la concurrence pour ce type de contenu est forte – après tout, des géants comme Marvel, HBO et Disney déclinent déjà leurs récits au cinéma, en vidéo sur demande, en bandes dessinées et en jeux vidéo, pour ne nommer que ces formats. Il en est tout autre. «Ces récits sont en fait déployés sur divers supports, explique Alexandre Amancio. Pour les entreprises qui en détiennent la propriété intellectuelle, ces initiatives sont un peu comme des produits dérivés – c'est une approche où on accorde une licence à une autre partie, puis on la laisse créer quelque chose.»

Le cas d'Unknown 9 est différent puisque l'ensemble de l'univers est élaboré par le détenteur de la propriété intellectuelle et selon des lignes directrices bien précises. «L'équipe de création se rassemble et développe des idées pour le premier cycle d'histoire, décide comment les trames narratives s'entrecoupent et s'influencent.»

Y aura-t-il de la place, dans cet univers, pour les annonceurs et les publicitaires? «C'est quelque chose à quoi on ne réfléchit pas à cette étape. Au moment opportun, on aura ces réflexions», dit Alexandre Amancio, qui précise vouloir se dévouer, pour le moment, à développer la masse de passionnés d'Unknown 9.