La référence des professionnels
des communications et du design

Un nouveau terrain de jeu pour Loop

Toujours en cherchant à «créer de la valeur à partir de la perte», Loop s'aventure désormais sur le terrain de la microbrasserie avec le design de Baillat, qui signe l'identité visuelle des bières fruitées brassées avec du pain perdu, littéralement. 

Si Loop redoutait les aléas des surplus des distributeurs, qui auraient certainement pu freiner la croissance de la jeune pousse, les 750 000 miches de pain jetées quotidiennement au pays offrent un potentiel de transformation pour le moins durable. L’entreprise, «à l’écoute du marché», compte récupérer quelque 18 tonnes de pain au cours de la prochaine année auprès de son fournisseur, toujours inconnu. 

Depuis le printemps dernier, l'équipe de Loop collabore de près avec Jean-François Giguère et Martin Audet, et la brasserie New Deal de Boucherville, qui commercialise les bières Boldwin et Vagabond. Ces mois de recherche et développement auront mené à la fabrication d'une bière brassée à partir de pains rejetés par les commerçants, «biologiques, contenant des grains locaux et trois ou quatre ingrédients», assure Julie Poitras-Saulnier, cofondatrice de Loop.

«Nous ne sommes pas une entreprise de jus, mais bien d'économie circulaire.»

Les miches abandonnées dans le processus de commercialisation en épicerie remplaceront 30% d’orge et de blé dans la fabrication de la bière Loop. «Les boulangeries récupèrent leurs produits trois jours avant leur date d’expiration, explique Julie Poitras-Saulnier. Une partie est remise à des organismes tandis que les pains non écoulés finissent dans les sites d'enfouissement.»

Et puisque la mission de Loop consiste d'abord à sauver fruits et légumes, l'entreprise en démarrage ajoute les produits du distributeur Courchesne Larose à ses recettes, partenaire à 50%. 

Une mission, plusieurs produits

Alors que Baillat signait l'identité de Loop depuis son lancement il y a un peu plus de deux ans, l'équipe de création propose un habillage assez reconnaissable malgré les différences entre les deux produits phares de l'organisation. «On voulait que les gens comprennent que c’est un produit différent, mais avec les mêmes outils graphiques», explique Louis Dollé, directeur artistique et designer graphique de Baillat. 

Le studio a donc misé sur une identité «un peu plus loin des codes traditionnels argentés et cuivrés de la microbrasserie, ajoute Louis Dollé, pour que le consommateur saisisse qu’il s’agit d’un produit différent de par ses valeurs.» Chaque cannette possède une couleur rappelant ses ingrédients principaux: lime-coriandre, fraise et citron-gingembre. 

Loop compte récupérer quelque 18 tonnes de pain au cours de la prochaine année auprès de son fournisseur. 

Puisque ses communications n'ont jamais été orientées vers l'aspect santé du produit, Loop croit que ce dernier sera bien reçu sur le marché même si elle a fait sa marque avec un jus cru, pressé à froid. L'entreprise en démarrage table davantage sur un clean label et les ingrédients non transformés. 

«Nous ne sommes pas une entreprise de jus, mais bien d'économie circulaire, précise Julie Poitras-Saulnier. On savait qu'on allait lancer d'autres produits.» Un nouveau produit «pétillant» signé Loop apparaîtra d'ailleurs bientôt sur les tablettes. 

Offerte en épicerie et dans quelques bars, la bière Loop sera lancée le 7 novembre prochain. 

Annonceur: Loop
Agence: Baillat