La référence des professionnels
des communications et du design

L'actualité en rattrapage: l'essentiel de la semaine

Les catastrophes climatiques font retentir les pertes économiques, Steven Guilbeault quitte la direction d'Équiterre, et HuffPost Québec sabre sa rédaction en chef: voici les principales nouvelles médiatiques et économiques de la dernière semaine.

Les catastrophes climatiques font retentir les pertes économiques 

Dans son nouveau rapport, le Bureau des Nations unies pour la réduction des risques de catastrophes (UNISDR) estime que les pertes économiques directes liées aux catastrophes climatiques ont été 2,5 fois plus élevées que durant la période 1978-1997. Le changement climatique «augmente la fréquence et la gravité des phénomènes météorologiques extrêmes», et le développement des pays, en particulier ceux à faibles revenus, se voit entravé par les pertes économiques attribuables à ces catastrophes, estime le document.

Avec 2908 milliards$ de dégâts enregistrés de 1998 à 2017, dont 77% du montant total exclusivement imputable à des catastrophes liées au climat, les chiffres pour la période 1978-1997 s'élevaient à 1313 milliards$. Quelque 895 milliards$ (68%) représentaient des catastrophes liées au climat. 

Steven Guilbeault quitte Équiterre

Steven Guilbeault, écologiste largement médiatisé au Québec, quitte la direction de l'organisme Équiterre, qu'il a cofondé en 1994 et qu'il dirigeait depuis 2007. Il souhaite se consacrer à la cause environnementale d'une autre manière. Il n'exclut toutefois pas la possibilité de se lancer en politique «un jour», écartant cependant les rumeurs sur sa candidature dans Outremont avec le Parti libéral fédéral.

En plus de l'écriture d'un livre sur le rôle de l'intelligence artificielle dans la lutte aux changements climatiques, il collaborera plus étroitement avec Cycle Capital Management, une firme de gestion de capitaux de risque spécialisée dans les technologies propres. Il y occupe déjà un poste de conseiller stratégique. Il se joint également à la firme de services-conseils Copticom, spécialisée dans les enjeux d'économie verte et sociale.

HuffPost Québec sabre sa rédaction en chef

La multinationale Verizon, propriétaire du journal HuffPost Québec par l'entremise d'Oath, vient d'abolir le poste de rédacteur en chef de la division québécoise du média en ligne. Patrick White occupait cette fonction depuis 2011, soit quelques mois avant la naissance officielle de HuffPost Québec en 2012. «On est toujours un peu sur un siège éjectable», a-t-il confié au quotidien montréalais Le Devoir. Il assure cependant que la survie de HuffPost Québec n’est pas menacée par les compressions.

Le rédacteur en chef adjoint, Christian Duperron, prendra les rênes du média, qui compte toujours une quinzaine d’employés dans sa salle de rédaction en plus des six permanents aux ventes.

Kijiji se lance dans l'automobile

Moins de deux semaines après le dévoilement de sa nouvelle identité visuelle, le site de petites annonces lance Kijiji Autos, un service de magasinage de véhicules en ligne. Avec son propre site web et son application mobile, Kijiji Autos permettra de chercher et de trouver des voitures et des camions neufs ou usagés, offerts par des particuliers ou des concessionnaires. Kijiji Autos sera disponible pour les acheteurs d'ici avant la fin de l'année.

Plus de consommation numérique, mais moins de Facebook

Le temps passé sur Facebook baisse, selon un nouveau rapport du groupe de recherche Pivotal ayant analysé les données sur la consommation de contenu numérique de Nielsen pour août 2018. Alors que la consommation de contenu numérique a augmenté de 15% par rapport à l'année précédente, la part de Facebook, elle, s'amenuise. 

Facebook, Messenger, Instagram et WhatsApp auraient perdu 3% des parts de consommation, représentant 14,3% de la consommation numérique en août 2018, contre 16,9% en août 2017 et 18,5% en août 2016. Malgré la croissance du nombre d’utilisateurs de Facebook, qui a plutôt augmenté de 7,2%, le temps moyen passé par personne à parcourir le site a diminué de 6,7%, pour une chute globale de l’utilisation de 13%.

Uber reste au Québec et veut se lancer dans l'épicerie

Uber pourra poursuivre ses activités au Québec pour une troisième année, alors que Québec a reconduit «tel quel» le projet-pilote encadrant les activités de la multinationale, à la demande du gouvernement désigné de la Coalition avenir Québec. Le Conseil des ministres du gouvernement Couillard, qui s'est réuni pour la dernière fois jeudi, a prolongé d'un an les règles qu'il avait mises en place pour régir le service de transport. Ce cadre réglementaire devait prendre fin le 14 octobre prochain. 

Le secteur des livraisons de restaurants d’Uber, «Eats», a atteint six milliards$ de réservations cette année, soit une croissance de plus de 200%. Dara Khosrowshahi, PDG d’Uber, soutient qu'étant donné «le succès» de la distribution de produits alimentaires, la prochaine étape logique consisterait à pénétrer le marché de la livraison d’épicerie. 

Cette année, Uber s'était associé à Walmart pour tester un système de livraison. Présentée à l’origine comme une initiative afin de contrer la mainmise d'Amazon dans la livraison à domicile, l'idée a été abandonnée discrètement en mai, après trois mois à peine.

Le cannabis selon Walmart

Walmart pourrait être le prochain grand détaillant à se lancer dans le commerce du cannabis. La division canadienne du détaillant à grande surface serait en pleine «enquête préliminaire» quant aux produits potentiellement infusés au CBD. Les actions de Walmart ont augmenté de 2% à la suite de cette annonce des rapports.

Rappelons que le cannabis sera officiellement légalisé le 17 octobre prochain au Canada. Aux États-Unis, le marché du CBD est estimé à un milliard$ et il pourrait bondir à quelque 22 milliards$ d'ici quatre ans dans diverses catégories, dont les boissons, les collations et les produits de beauté.

Le premier entrepôt automatisé d'Uniqlo réduit son effectif de 90%

La chaîne de vente au détail de vêtements Uniqlo a dévoilé un entrepôt dans le quartier d’Ariake, à Tokyo, où un système robotique effectue automatiquement presque tout le travail. Le système a démarré ses opérations à grande échelle en octobre, entraînant une réduction de 90% de la main-d'œuvre. Il a été conçu pour transférer les produits livrés à l'entrepôt par camion, lire les étiquettes électroniques attachées aux produits et confirmer leurs numéros de marchandise et d'autres données.