La référence des professionnels
des communications et du design

Une identité visuelle à la hauteur des ambitions de Rhubarbe

La pâtisserie montréalaise Rhubarbe a choisi de rafraîchir sa plateforme identitaire avec l’approche singulière du studio Nouvelle Administration

La propriétaire, Stéphanie Labelle, a d’abord approché le studio de création vers la fin de 2016 pour la refonte de l’emballage des produits commercialisés pendant les Fêtes. Mais lorsqu’elle a mentionné un changement de local, auparavant situé sur la rue de Lanaudière, à Montréal, ainsi qu’un nouveau concept incluant une douzaine de places assises, les créatifs ont proposé de propulser l’identité de la pâtisserie à un niveau supérieur.

Avec la demande croissante, la production doublée et la réputation de l’endroit qui n’est plus à faire, pour l’équipe de Nouvelle Administration, «ça n'avait aucun sens de conserver la même identité qu’à ses débuts». En travail conjoint avec Stéphanie Labelle, tous les emballages et la signalétique du nouvel espace ont été revus et corrigés, en plus du design intérieur de la pâtisserie.

Rhubarbe, tout court

Dans un souci de ne pas faire table rase, le studio a conservé la signature originale de l’entreprise, sorte de rond diffus évoquant un tronçon de rhubarbe, pour en faire un élément de reconnaissance «moderne» et «raffiné», en plus de se voir décliné dans un univers de couleurs vibrantes.

Simplifiée, l’identité visuelle a été rendue davantage schématique, dans une volonté de retirer le mot pâtisserie et de conserver uniquement Rhubarbe, «pour un plus grand d’impact». La typographie a donc aussi été épurée, afin de s’éloigner du style artisanal et de suivre l’évolution de l’établissement, désormais haut de gamme.

Pour être plus facilement déclinable sur différents supports de petits et grands formats, et en clin d’œil aux multiples couches des pâtisseries, la signature a été découpée en trois portions. 

Il s’agissait d’un premier grand projet en alimentation pour Nouvelle Administration, qui avait cependant déjà touché au design d’emballage. Le design devait être pratique et lisible tout en demeurant appétissant. Compte tenu des règlements quant à l’affichage des ingrédients, le consommateur doit davantage être pris en considération dans ce genre de mandat. 

Photos: Jean-Michael Seminaro