La référence des professionnels
des communications et du design

Taxis de Montréal, «une signature distinctive, au-delà de l'apparence»

L’industrie du taxi de Montréal a dévoilé, le 23 avril, sa nouvelle image de marque, signée Lg2

La nouvelle image de marque vise à redynamiser l’industrie du taxi. «Le paysage est en pleine transformation depuis les dernières années, notamment en raison de l’arrivée de nouveaux joueurs et de l’avènement de nouvelles technologies», souligne Renaud Beauchemin, chargé de communication du Bureau du taxi de Montréal.

«L'image de marque, c'est une signature distinctive, mais elle va bien au-delà de l'apparence des taxis.» – Aref Salem

Ainsi, le mot Bonjour figure en grandes lettres sur les portières des taxis. Ce choix évoque, d’une part, le caractère francophone et vivant de Montréal, d’autre part, l'accueil des chauffeurs. On y voit une nouvelle façon de souligner l’amélioration de l'expérience client à bord des taxis.

«L'image de marque, c'est une signature distinctive, mais elle va bien au-delà de l'apparence des taxis, précise le conseiller de la Ville et responsable du transport, Aref Salem. C'est aussi un service à la clientèle de haut niveau avec des chauffeurs qui agissent comme de véritables ambassadeurs de Montréal.»

Ce «Bonjour» s’inscrit d’ailleurs dans la signature d’accueil de Montréal, dont Tourisme Montréal a fait son slogan.

Une signature graphique bicolore

La nouvelle image propose une image de marque commune à l’échelle de l’industrie, soit le blanc et une autre couleur pour le toit et le capot.

«À défaut d'être réellement audacieux, ce design distinctif unifie le parc de taxis et saute aux yeux des voyageurs», estime Oliver Bruel, graphiste, directeur artistique et rédacteur.

Ce duo n’est en effet pas sans rappeler le design de Téo Taxi.

«Tout force la sympathie envers une industrie qui lutte pour sa reconnaissance.» – oliver bruel

«Le rouge qui représente l’identité visuelle de Montréal sera la couleur offerte aux taxis indépendants, lesquels représentent de 20 à 25 % du parc de taxis, précise Renaud Beauchemin. Les autres entreprises pourront choisir une couleur qui leur sera réservée.»

Le déploiement se fait de façon progressive, puisque l’habillage est laissé à la discrétion et à la responsabilité des chauffeurs ou des intermédiaires, soit de 700$ à 2000$, selon que le véhicule soit déjà blanc. Toutefois, 12 taxis revêtant ces nouvelles couleurs circulent déjà dans la ville sur un parc total d’environ 4500 voitures.

«De la livrée bicolore aux couleurs franches à cette fonte simplifiée mêlant minuscules et majuscules, en passant par Bonjour –, ce sésame de l'accueil francophone: tout force la sympathie envers une industrie qui lutte pour sa reconnaissance», ajoute Olivier Bruel. 

Photos: Bureau du taxi de Montréal

comments powered by Disqus